2016 : André Ntela y réfléchit!

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Il ne fait l’ombre d’aucun doute. André Ntela Tayeye sera candidat aux présidentielles de 2016. Le concerné ne s’est pas encore prononcé officiellement, mais ses proches du Canada – où il réside- en parlent presqu’ouvertement. Diplômé en génie civil de l’École Polytechnique de Montréal et ancien de la Faculté polytechnique de Liège, l’ingénieur Ntela connait bien son pays natal ainsi que le peuple du Congo. Depuis 2003, il y a séjourné une dizaine de fois, apprend-on, juste pour prendre la température nette et réelle de la vie de ses compatriotes ainsi que de la marche du pays, ce Congo qu’il aime tant et dont il aurait l’ambition de servir au plus haut niveau. Les capacités? André Ntela Tayeye en a. C’est en 1999 qu’il a commencé sa vie professionnelle dans le secteur de la construction des bâtiments industriels et publics. Nous sommes au Canada, un pays connu pour sa rigueur dans le choix des cadres immigrants. André Ntela y a excellé et gravi des échelons jusqu’à occuper le poste d’ingénieur des projets dans le secteur des infrastructures de Transport (autoroutes et ponts). En 2002, il quitte le secteur privé pour prester dans le secteur public. Il est le chargé des projets infrastructures routières au Ministère des Transports. A son actif, la réalisation de plusieurs projets d’autoroutes, routes nationaux et régionales. En 2007, il se joint au module des projets ouvrages d’arts et ponts.
En 2010, lorsque la communauté congolaise d’Ottawa-Gatineau (la région de la capitale nationale du Canada) sombre dans une crise de leadership marquée par de graves dissensions, Ntela accepte de jouer un rôle et hérite d’une communauté sans crédibilité auprès des instances canadiennes. Un mandat de deux ans jusqu’en 2012, renouvelé une fois jusqu’en 2014, avait suffi à ce digne fils du pays pour redorer le blason terni de sa communauté dans une région où tout se joue avec la crédibilité. Des congolais célébraient désormais leur fête nationale du 30 juin dans des prestigieuses salles de la capitale canadienne; la communauté institua une bourse d’excellence pour soutenir les études universitaires et collégiales de jeunes congolais. Dans les milieux canadiens et africains, Ntela Tayeye jouit d’une bonne réputation. Et tous attendent de lui qu’il se prononce par rapport aux prochaines échéances. On rapporte qu’il serait prêt à tout abandonner au Canada pour servir son pays et le crédibiliser sur la scène internationale. Reste que le concerné a plongé dans un mutisme absolu depuis son séjour au Congo suivi d’une tournée en Europe. Ntela ‘‘réfléchit solidement au sujet du projet de sa candidature aux élections’’ présidentielles de 2016 et dont le budget prévu conforte la thèse irréfutable qu’il y aura bel et bien un scrutin présidentiel et passation de pouvoir au Congo.
En attendant d’être fixé, la succession des évènements ici et ailleurs montre que l’ombre de Dieu plane sur le Congo et la personne qui le gouvernera après les quatorze années de Kabila sera élu divin. Âgé de 53 ans, André NtelaTayeye détient un diplôme d’ingénieur technicien en électromécanique obtenu en 1984 à l’Institut supérieur des techniques appliquées (ISTA), à Kinshasa. Il a fait ses études secondaires au collège Kivuvu, à Bandundu ville.

G.TAMBA.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*