Le tandem Souaré-Diaby pour booster le football guinéen

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Amadou Diaby, vice-président de la Fédération guinéenne de football (FEGUIFOOT) a séjourné à Kinshasa, en marge des éliminatoires du Mondial Russie 2018. 48 heures après le match entre les Léopards de la RDC et le Syli National, le numéro de la FEGUIFOOT a, au cours d’une conférence de presse procédé au bilan de la participation du Sily National. C’est l’Hôtel Royal dans la commune de la Gombe qui a servi de cadre à ce tête-à-tête entre Amadou Diaby et la presse congolaise.

 

‘‘Pour nous ça été un plaisir  de venir livrer un match contre la RDC, parce que c’était obligatoire qu’on joue ce match et que je sois moi-même, le chef de la délégation. Vous n’allez pas sans savoir quand même que j’ai des origines dans ce pays. Pour moi, c’était un réel plaisir de me retrouver entre mes deux pays d’origine (RDC et Guinée). Nous sommes à la tête de la FEGUIFOOT dirigée par Mamadou Anatonio Souaré  depuis le mois de février dernier, nous avons trouvé que notre équipe nationale avait déjà perdu deux matches notamment contre la Tunisie (0-2) et RDC (1-2), on était pas aux affaires, il y avait un comité d’organisation qui était là. Quand Souaré a pris les commandes de la Fédération, il fallait réorganiser les choses, et nous avons réussi à battre la Libye (3-2). Malheureusement, lors du match retour, le Sily National avait réalisé un faux pas. C’est le match qui devait relancer la Guinée  dans la course’’, a fait savoir Mamadou Diaby.

 

Projet à long terme

Le vice-président la FEGUIFFOT a indiqué que la Guinée est une grande nation de football. A l’époque, quand on parlait du Zaïre (Ndlr : actuellement RDC), on parlait également de la Guinée, on parlait du Ghana. A en croire Amadou Diaby, le projet à long terme du comité exécutif, est de reconstruire l’équipe nationale. Plusieurs joueurs évoluant à l’étranger hésitaient à porter la tunique de Sily National, mais grâce au dynamisme de notre président, les jeunes commencent à intégrer l’équipe nationale. Ce projet à long terme permettra sans nul doute à la Guinée à bien se défendre lors de la CAN 2023 at home.  Pour le staff dirigeant de la FEGUIFFOT, il est très important de commencer à se préparer dès maintenant.

 

 

Le cas Lappé Bangoura

 

Il y a eu des faux pas aux éliminatoires de la Coupe du Monde, c’est encore tôt de décider sur le sort de Lappé Bangoura, coach A et A’ de la Guinée. C’est vrai qu’on va tirer les leçons d’échec de la Coupe du Monde lors d’une séance du comité exécutif de la FEGUIFOOT.

 

A la question de savoir si la Guinée a été complaisante face à la Tunisie (1-4) à Conakry lors de l’avant dernière journée des éliminatoires, le vice-président s’est dit étonné d’apprendre cela. ‘‘Lorsque la Guinée est tombée devant la RDC toujours à Conakry, est-ce toijours la complaisance’’, s’est interrogé Amadou Diaby.

 

Il est à noter que Mamadou Antonio Souaré, a négocié et obtenu récemment de la Fédération française de football, un accord de partenariat visant à mettre en place un programme de formation en faveur des acteurs du football guinéen. Il faut dire qu’Amadou Diaby, qui jouit d’un carnet d’adresses assez fourni à l’international, ne ménage aucunement son énergie depuis son élection au poste de 1er vice-président de la FEGUIFOOT, pour user de tout son entregent diplomatique à l’échelle internationale en vue des programmes de partenariat gagnant-gagnant avec d’autres fédérations sœurs.

La venue récemment de la Secrétaire Générale de la Fifa, Fatma Samoura, à Conakry, avec qui il entretient des rapports plus que cordiaux, a été rendue possible en partie grâce à lui.

Aux côtés de son président, Mamadou Antonio Souaré, avec qui il file le meilleur des cotons, il entend utiliser son mandat notamment au plan international et dans le cadre du marketing, au bénéfice exclusif du football guinéen qu’il s’est engagé à servir en toute transparence et patriotisme.

 

‘‘Le bilan de Florent Ibenge est positif’’

 

Alors que certaines langues ne jurent que sur le départ de Florent Ibenge de la tête du staff technique des Léopards de la RDC, Amadou Diaby estime qu’il est important de le garder encore dans la mesure où il valorisé le football africain.  ‘‘Le bilan de Florent Ibenge à la tête du staff technique des Léopards, est positif. Le fait de rater la phase finale d’une coupe du monde, n’est qu’un faux pas’’, a soutenu Diaby.

 

Profitant de l’occasion, Amadou Diaby a tenu à remercier le président de la FECOFA, Constant Omari en ce qui concerne l’accueil réservé à toute la délégation du Sily National lors de son séjour de 72 heures sur le sol congolais.

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*