ACAJ lance des actions de solidarité

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

L’Association congolaise d’accès à la justice (ACAJ), u a entamé le lancement des actions de solidarité en faveur des prisonniers et exilés politiques, consécutivement aux nombreux cas d’arrestation et d’enlèvement depuis 2015.

 

C’est ce qui ressort de la déclaration faite ce samedi 13 janvier par Georges Kapiamba, président de l’association congolaise pour l’accès à Justice. À travers ces actions, l’ACAJ entend interpeller les autorités congolaises notamment sur certaines questions touchant à la vie humaine. Selon le président de l’ACAJ, la restauration d’un Etat des droits en RDC doit commencer par le respect des droits de l’Homme et les libertés fondamentaux des citoyens. Le responsable de l’ACAJ a précisé qu’il s’agira d’un volet de l’accord relatif à la décrispation politique. Georges Kapiamba a souligné qu’il ne peut y avoir des élections libres, démocratiques et ouvertes avec des congolais emprisonnés ou condamnés qui sont contraint à vivre en exile à cause de l’expression de leur liberté. L’ACAJ lancé un plaidoyer public auquel elle a invité certaines autorités du pays en l’occurrence le Vice premier ministre en charge de l’Intérieur et sécurité, le ministre d’Etat en charge de la justice, le ministre des droits humains ainsi que le Procureur Général de la République.

 

Par ailleurs, l’absence des membres de la majorité présidentielle a été constatée. Cette ONG a requis les points de vue des uns et des autres, le témoignage des prisonniers, des exilés politiques, plus particulièrement de la famille du feu Etienne Tshisekedi en ce qui concerne les obstacles érigés pour le rapatriement de sa dépouille mortelle, pour des obsèques dignes de son rang.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*