Affaire Chebeya Les juges Sénégalais envisagent une descente à Kinshasa

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Sauf imprévu, les juges Sénégalais effectueront le déplacement de Kinshasa, pour auditionner certaines personnes citées par le Major Paul Mwilambwe, l’un des prévenus fugitifs impliqué dans l’assassinat de Floribert Chebeya, Directeur exécutif de l’ONG ‘‘ La voix des sans voix ‘‘ et de son chauffeur Fidèle Bazana Edadi, deux activistes des droits de l’Homme. Selon la justice Sénégalaise, cet agent de la police nationale congolaise (PNC) aurait cité les personnes concernées comme étant des coauteurs et commanditaires dans l’assassinat de ces deux défenseurs des droits de l’Homme. Ces précisions ont été apportées par Me Dioma Ndiaye, avocat Sénégalais des veuves Chebeya et Bazana. Il a précisé qu’au niveau de Dakar, les juges d’instructions Sénégalais ont déjà entendu la veuve Bazana sur certains points. La veuve Chebeya quant à elle, fera sa déposition au courant du mois de juillet. Pour lui, la veuve Chebeya avait sollicité des juges un délai raisonnable devant lui permettre de venir dans la capitale Sénégalaise afin de déposer. Car, à l’époque, elle éprouvait certaines contraintes à se présenter devant la justice sénégalaise. Selon l’avocat sénégalais des veuves Chebeya et Bazana, ‘’Je pense qu’au niveau de Dakar, les juges envisagent une commission rogatoire en RDC. Une procédure qui est déjà très avancée‘’, a accentué Me Dioma Ndiaye. Me Dioma Ndiaye a également souligné que la procédure de la commission rogatoire, est une procédure très importante dans le cadre de ce procès, car elle permettre aux juges Sénégalais d’être éclairés sur certaines aspects qui s’avèrent pertinents. Il s’est dit réconforté par la disjonction des dossiers à savoir l’appel interjeté par les prévenus sur place en RDC et les déclarations du major Paul Mwilambwe au niveau de Dakar. Ce qui permettra à la justice Sénégalaise de son côté, à bien poursuivre la procédure qu’elle a entamée. ‘’ D’une manière générale, je pense qu’il n’y a pas tellement des pressions sur le plan diplomatique. Il convient de signaler que le major Mwilambwe n’a jamais comparu devant une instance judiciaire congolaise. Car, après l’assassinat de deux activistes des droits Humains, il avait pris la fuite au Sénégal où il a été mis aux arrêts par la justice Sénégalaise. C’est en vertu de la compétence universelle que la justice sénégalaise s’est vue compétente pour statuer sur cette affaire.
N.K.K

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*