Après avoir terminés en 4ème position à la CAN 2015 : Les Nzalang nacional désormais salariés

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Bonne nouvelle pour le football équato-guinéen. Le gouvernement prévoit 380 euros mensuels pour les footballeurs de la Guinée équatoriale qui deviennent désormais des agents de la fonction publique. L’annonce a été faite mardi 10 février par le président Teodoro Obiang Nguema qui souhaite ainsi récompenser le parcours de la sélection à la CAN 2015. C’est au cours de l’audience accordée à l’ensemble de la sélection de football de la Guinée équatoriale, le 10 février, que le président TeodoroObiangNguema a annoncé la décision de faire des joueurs du Nzalang national, des agents de la fonction publique payés 380 euros par mois. «L’émotion que vous avez provoquée a mobilisé tout le peuple de la Guinée équatoriale» a déclaré le chef de l’État, faisant allusion à la quatrième place obtenue par le pays lors de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2015. Les joueurs pourront également recevoir les primes classiques payées après les matchs joués sous les couleurs du Nzalang. Le statut d’agent de la fonction publique cessera avec la fin de la carrière internationale du joueur.

Un statut inédit

Les sportifs des sélections nationales, notamment les footballeurs, sont habituellement rétribués après chaque match. Ils perçoivent parallèlement des salaires mensuels payés par leurs clubs respectifs. Lorsqu’ils sont appelés en sélection nationale, ils perçoivent des primes et quelques fois des récompenses particulières. Le président ivoirien Alassane Ouattara avait par exemple annoncé une série de primes pour récompenser la victoire finale des Eléphants à la CAN 2015. La décision d’en faire des fonctionnaires a donc de quoi surprendre. Le président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo a souhaité que cette mesure se poursuive sous les gouvernements à venir en Guinée équatoriale.

L’Objectif

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*