Après les troubles enregistrés à Tshikisha La dérogation sur la poursuite du championnat devient hypothétique

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

C’est dans une atmosphère chaotique que la fin de la manche aller du play-off, championnat de la Division I est intervenue dimanche 10 mai au stade Tshikisha de Mbuji-Mayi, à l’occasion du match entre SM Sanga Balende et AS V Club, dans le cadre de la 8ème journée. Alors que le match touchait à son terme, le virus des troubles a hanté les supporters du Tshikisha pour contester le but égalisateur des Dauphins noirs. Comme à l’accoutumée, les policiers commis à la sécurité du stade ont usé des gaz lacrymogènes pour disperser les fauteurs des troubles qui avaient envahi l’aire de jeu. A l’intérieur comme à l’extérieur, c’était le sauve-qui-peut et la chasse à l’homme. Malheureusement, quelques joueurs de V Club ont été lynchés par des inciviques. Selon les sources médicales des Dauphins noirs, Firmin Mubele et Hervé Lomboto ont été blessés. ‘‘Nous avons eu très très chaud. Ce n’était pas facile de quitter le stade pour rejoindre notre QG’’, a affirmé Florent Ibenge avant que tout revienne en ordre et l’équipe reprenne son vol sur Kinshasa mardi 12 mai. Le patron du staff technique a profité de cette sortie pour exhorter les Moscovites à ne pas commettre des représailles lors de la prestation de Sanga Balende à Kinshasa.

Les responsabilités partagées

Alors qu’on se croyait à la fin du feuilleton des violences dans les différents stades de la RDC, les décideurs ont été surpris au cours de cette rencontre V Club-Sanga Balende. Pourtant, la partie s’est déroulée dans un esprit de fair-play entre les 22 acteurs. Cette situation vient de compromettre toutes les chances de dérogation sollicitée par les organisateurs du championnat d’élite de la RDC auprès du ministère des Sports, dans l’objectif de prolonger le play-off à ces deux manches. Les chances d’obtenir cette dérogation seraient hypothétiques dans la mesure où le ministre pouvait accorder ladite dérogation à la seule condition qu’il n’y ait pas de récidive quant aux violences dans les stades de la République. La question qui taraude les esprits est la suivante : Qui sont réellement à la base des troubles dans les stades de la RDC ? Sur cette équation, les avis des sportifs sont partagés. Les uns pensent que ce sont surtout les hommes en noir qui sont les premiers éléments détonateurs des troubles au cours des matches. Les autres estiment que les dirigeants des clubs ont du mal à gérer les supporters. Raison pour laquelle les troubles se répètent à maintes reprises. De l’avis des observateurs, les responsabilités sont partagées sur cette situation qui ne fait pas avancer le football congolais.

Lire également notre interview avec Pierre-Célestin Kabala Mwana Mbuyi
O.S

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*