Belle cacophonie

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Alferd Liyolo Mpwanga va poser son prochain monument à la Place des Artistes, à Matonge. Il s’agit de la statue de Lokangalwa Djo Pene Luambo Makiadi François dit Franco de Mi Amor. Celui qui a réussi de belles œuvres sculpturales dans notre pays va montrer qu’on peut compter sur lui pour porter haut l’étendard de l’art congolais. Seulement ça fait désordre. Sinon, comment faire de Kinshasa un musée en plein air si on entasse monuments sur monuments sur un même site? Liyolo avait déjà implanté à ce même rond-point le monument aux artistes, les fameuses mains de l’unité des artistes qui porte sa signature. Placer un monument à côté d’un autre, ça fait une belle cacophonie, comme s’il manquait de place pour cela dans la capitale. Si le maître dit que la Place Victoire a été choisie parce que Franco a débuté sa carrière à Vis-à-vis, cet argument ne tient pas debout. Franco n’a pas débuté sa carrière à Vis-à-vis mais plutôt à OK Bar dans la commune de Kinshasa. De toutes les façons, il n’est pas le seul à avoir joué sur ce mythique bar. Que dira-t-on de Papa Wemba ? Cette manière de penser risque de créer toute une forêt de statues à la Place Victoire. Liyolo aurait plutôt choisi WenzeyaBayaka où Franco s’est fait connaître lorsqu’il jouait de la flûte pour attirer les clients pour sa mère Hélène Makiesequi préparait et vendait des beignets. Outre Bayaka, plusieurs sites portent l’empreinte de Luambo, notamment 1-2-3, son temple de musique, ou encore le marché des véhicules d’occasion de Sendwe où part l’avenue qui porte son nom, ou au rond-point Kin-Mazière où trône un monument indigeste, ou même la 12è rue où il a vécu… et tutti quanti. Mais réduire les touristes à voir deux belles sculptures en un seul point n’aiderait pas Kinshasa à devenir une ville touristique. Est-ce que la statue de Kasa-Vubu n’est pas visitée à la Place Kimpwanza ? La statue de Lumumba à l’Echangeur de Limete n’est-elle pas pour autant visitée puisqu’elle n’est pas à la Victoire ? La dame à la bouteille, la maraichère, au triangle à By-pass n’attire-t-elle pas les regards des passants ? On n’est pas obligée de passer à la victoire pour admirer un chef d’œuvre. C’est au contraire l’œuvre qui attire l’admirateur, où qu’elle soit. Perché au-dessus de son orgueil de maître, Liyolo qui fait l’objet de polémiques avec certaines de ses œuvres (les deux mains de la Place Victoire et la femme maraichère ou agricultrice de By-pass) semble ne rien comprendre sur la gestion de l’espace. Pour une ville à vocation touristique, la bonne gestion de l’espace est essentielle. Aimer les premières places, ce n’est pas mauvais lorsqu’on écoute également les autres. Curieusement, Augustin Matata Ponyo, qui a désormais du feeling artistique n’a pas résisté à la tentation de l’unilatéralisme?
Baty’a Mikuse Makambo

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*