CAF : La fin du règne de Issa Hayatou

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le Malgache Ahmad Ahmad a mis fin au règne du Camerounais Issa Hayatou, qui a présidé la Confédération africaine de football durant presque trente ans.

 

Le Malgache a été élu, jeudi 16 mars, à la surprise générale, président de la Confédération africaine de football (CAF) lors d’une élection l’opposant au Camerounais Issa Hayatou, qui dirigeait l’organisation depuis 1988.

 

A l’annonce des résultats officiels, les poings victorieux se sont levés et une clameur a éclaté dans la salle rassemblant les représentants des fédérations africaines votantes : 34 voix pour M. Ahmad, contre 20 pour M. Hayatou.

 

Relativement méconnu par rapport à son adversaire, M. Ahmad, 57 ans, a déjoué la plupart des pronostics en obtenant un mandat de quatre ans à la tête de la CAF. M. Hayatou, 70 ans, dernier dignitaire du foot mondial épargné par les affaires qui ont emporté Josep « Sepp » Blatter et Michel Platini, en était le favori.

 

‘Si je pensais que je ne pouvais pas y arriver, je ne me serais pas présenté’’, a déclaré à la presse Ahmad, dès après le vote, alors que son rival était escorté vers la sortie de l’auditorium, refusant de s’adresser aux journalistes. Le vice-président de la puissante fédération ghanéenne, George Afriyie, a assuré que ‘son excellence Issa Hayatou a fait beaucoup pour le football africain’’, mais ‘‘il était temps pour lui de se retirer’.

Hayatou avait évoqué jeudi matin‘‘une expérience et une sagesse inégalées’’ tandis que Ahmad, ancien joueur, entraîneur et ministre de la pêche de son pays, avait mené campagne en promettant ‘‘une transparence dans la gestion’’ de la CAF et la fin des ‘‘ pratiques obsolètes’’.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*