Clôture des activités de 25 ans d’existence de la CDT Le comité de gestion satisfait du bilan du travail réalisé

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

C’est sur une note de satisfaction que se sont clôturées les activités commémoratives de 25 ans d’existence de la Confédération démocratique du travail (CDT) en tant que mouvement syndical des travailleurs. La cérémonie de clôture de ces journées des festives a été organisée vendredi 29 mai dans la salle de conférence de la paroisse Notre Dame de Fatima dans la commune de Gombe. Au terme de ses accises, Guy Kuku Gedila, président de la CDT, a fait le bilan des activités et de son existence pendant les 25 dernières années. Guy Kuku a indiqué que leur syndicat a été placé en pole position pendant les deux premières années élections syndicales du pays où ils étaient classés en 3ème position parmi les trois grands syndicats du pays. Selon lui, ce bilan a été rendu positif notamment la formation de leurs syndicats. Il a également indiqué que la CDT fait parti des rares organisations syndicales qui se maintiennent. Guy Kuku a invité le gouvernement à les consulter pour donner leur point de vue sur la situation politique et économique du pays.

Stabilité
Pour Kuku, si on s’atèle aux statistiques, le premier résultat il y a lieu de parler de la subtilité acquise après les années de lutte pour s’imposer comme étant un syndicat d’avant-garde parmi les syndicats les plus représentatifs. Pour lui, la démonstration de leur participation aux élections dans le secteur de l’administration Publique est un témoignage vivant de leur volonté d’étendre leur représentativité dans tous les secteurs socioprofessionnels. Selon ce défenseur des travailleurs, leur leadership est vivant dans la sphère syndicale, sociale, politique, économique, au plan national et internationale. Un indicateur qui détermine le mieux, le degré social de leur assise dans le monde du travail Congolais. ‘‘ La CDT a réussi à assainir professionnellement sa gestion syndicale et administrative avec l’appropriation des mobiliers, immeubles et le charroi automobile ‘’, ont témoigné ses partenaires. Par ailleurs, la CDT s’est dite insatisfaite dans la mesure où les moyens de sa politique rencontrent une adversité qui épuise ses ressources financières, matérielles et ne la permet pas d’agir selon la vision des différents programmes d’action qu’elle mit en place. Entant que syndicat interprofessionnelle, la CDT prône l’idéologie de la démocratie sociale pour le bien être des travailleurs, des agents, des fonctionnaires et retraités de l’Etat, des paysans et ouvriers Congolais. Il sied de noter qu’au terme des élections organisées dans le secteur de la Fonction Publique à Kinshasa, cette structure a été classée 5ème. Cette stabilité qui justifie la visibilité de la CDT sur le sol syndical Congolais. Elle contribue ainsi au progrès du mouvement syndical Congolais.

Remise des diplômes
En ce qui concerne les perspectives d’avenir sur le plan politique, le numéro un de ce syndicat a affirmé qu’il y a encore beaucoup à faire. Car, la situation que traverse le pays actuellement après presque 20 ans de rébellion, leur exige de se lever et de dresser leurs fronts pour l’instauration d’un pays de paix. En tant que mouvement syndical dynamique, ce représentant des travailleurs sollicite l’indulgence des autorités qui œuvre dans le secteur du travail, d’être consultée en vue de donner les points de vue des travailleurs. Car, ces derniers constituent la frange active de la population et un électorat actif le plus négligé. La clôture de ces journées festives des 25 ans d’existence de la CDT, a été consacrée à la remise symbolique des diplômes de mérite aux pionniers de cette structure qui ont marqué leur époque de 1990 et ceux qui ont rejoint ce mouvement syndical en 1991, sans oublié ceux qui ont été décoré à titre posthume.
Nico Kassanda

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*