CNSA: La désignation Olenghankoy met à mal le processus électoral

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.
Les réactions fusent de partout face à la désignation samedi dernier de Joseph Olenghankoy à ma tête du Conseil national de suivi de l’accord ( CNSA).
La majorité exprime sa satisfaction alors que l’opposition et la CENCO désapprouvent cette désignation. Le Front pour le respect de la constitution qualifie de Vaudeville cette désignation et rejette le poste de vice-président lui attribué. Pareil pour Vital Kamerhe qui rejette également le poste de vice-président. Naturellement, le Rassop Limete se dit non concerné par cette désignation.
La CENCO, par l’entremise de son secrétaire général, l’ abbé Donatien Nshole, affirme : ” Nous sommes loin de la solution, ça beaucoup plus la frustration”. Et le religieux d’ajouter que cette désignation ne respecte ni la lettre ni l’esprit de l’accord du 31 décembre.
La majorité exprime sa satisfaction alors que l’opposition et la CENCO désapprouvent cette désignation. Le Front pour le respect de la constitution qualifie de Vaudeville cette désignation et rejette le poste de vice-président lui attribué. Pareil pour Vital Kamerhe qui rejette également le poste de vice-président. Naturellement, le Rassop Limete se dit non concerné par cette désignation. La CENCO, par l’entremise de son secrétaire général, l’ abbé Donatien Nshole, affirme : ” Nous sommes loin de la solution, ça beaucoup plus la frustration”. Et le religieux d’ajouter que cette désignation NZ respecte ni la lettre ni l’esprit de l’accord du 31 décembre.

Le CNSA est une institution d’une importance capitale dans le processus électoral et en ce moment où les esprits sont surchauffés, la classe aurait pu contribuer à la décrispation en désignant une personnalité acceptée par l’opposition.
JM Mawete
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*