Commune de Gombe : Un minibus neuf prend feu

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Un minibus de marque Toyota Hiace a pris feu lundi 19 avril dans la commune de la Gombe. L’incident est survenu au croisement des avenues des Marais et Commerce en plein centre ville de Kinshasa. Ce véhicule de couleur blanche a pris feu alors qu’une commerçante qui l’avait pris en location, était allée récupérer sa marchandise dans un des magasins qui longent l’avenue du Commerce. Il s’agit de plusieurs cartons, sacs des produits alimentaires et autres objets de valeur.
Selon un agent de sécurité commis à un magasin d’en face, ce minibus s’est enflammé pendant que le conducteur venait de démarrer l’engin. La flamme de feu qui a commencé à partir du carburateur, s’est répandue en peu de temps. Amplifiée par l’essence, cette flamme a calciné une bonne partie de la marchandise ainsi que les sièges et le plafond du véhicule. Selon la propriétaire de cette marchandise, le minibus contenait 15 sacs de riz, plus 15 sacs de sucre, plus de 10 cartons de savons et d’autres articles.
Pendant que le bus prenait feu, quelques passants ont accouru pour maîtriser le feu pendant que d’autres tentaient de solliciter l’intervention de la police d’anti-incendie. Agée de 43 ans, la femme commerçante, l’arme aux yeux, n’en revenait pas. Grâce à l’intervention du public qui accourrait avec du sable et de l’eau pour éteindre le feu, la victime a pu récupérer une partie de sa marchandise.
Selon le conducteur, ce minibus venu de l’Europe était en phase d’essai. Il a reconnu cependant que son bus n’assurait pas une bonne transmission de l’essence entre le carburateur et le moteur. Peu avant cet incident, le bus était chez les mécaniciens dans un garage au quartier Binza Ozone dans la commune de Ngaliema pour résoudre ce problème. Avides d’argents, le chauffeur et son receveur ont décidé de faire la course avec la commerçante alors qu’ils étaient encore en phase d’essai. Selon le conducteur, il était prévu qu’après cette course, le bus puisse rentrer au garage parce que le carburateur présentait encore des problèmes.

Le dérapage du service anti-incendie

Il a fallu attendre plus de 45 minutes pour que la police anti-incendie arrive sur les lieux. A leur arrivée, les policiers ont été hués par la population. Car, le feu avait déjà été maitrisé et une bonne partie de la marchandise était déjà calcinée. Arrivés sur les lieux, quelques uns d’entre eux ont débuté leurs investigations en posant des questions au conducteur. Par la suite, ils l’ont exigé les documents de bord du véhicule avant de d’exiger de l’argent. ‘‘Ils m’ont exigé de l’argent dès leur arrivée. Malheureusement, je n’avais rien sur moi’’, a expliqué le conducteur. ‘‘C’est un service de l’Etat qui doit profiter à tout le monde’’, a soutenu le conducteur.
Trésor Kamuena, stagiaire de l’Ifasic

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*