Crise politique: le Rassemblement signe et persiste, élections ou pas Kabila doit partir

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Une délégation du Rassemblement des forces politiques acquises au changement a rencontré, jeudi dernier, le Président de la Commission de l’Union Africaine, Moussa Faki dans le cadre des concertations initiées par ce dernier en vue de s’enquérir de l’évolution du processus politique en RD Congo.

 

A cet effet, le Rassemblement a par voie de communiqué, samedi 30 septembre 2017, fait une brève restitution de cette rencontre tenue à la Cité de l’Union Africaine. Réaffirmant la position du Rassemblement, Pierre Lumbi, Président du conseil de sages du Rassemblement, a insisté à l’attention de l’émissaire de l’UA que l’opposition congolaise réunie au sein de leur plateforme politique s’était décidée pour une transition sans Joseph kabila. Car, renchérit-il, « au terme du second et dernier mandat de Joseph kabila, le Rassemblement avait accepté de bonne foi de participer au dialogue organisé sous les auspices des évêques de la CENCO en vue de trouver des solutions apaisées pour l’alternance au pays. En sabotant la mise en œuvre de l’accord trouvé le 31 décembre 2016, Joseph kabila a démontré qu’il n’était pas un interlocuteur valable ». Ainsi pour le Rassemblement, la seule option viable pour la sortie de crise c’est de mettre en place une transition sans Kabila pendant laquelle un gouvernement dirigé par des congolais intègres et compétents aura pour seule mission d’organiser des élections crédibles. Et de préciser, que les animateurs de cette période de transition ne participeront pas aux élections post-transition.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*