Dépôt des candidatures aux provinciales: nouvelle prolongation !

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Annoncée pour le 25 mai, l’opération de dépôt des candidatures aux provinciales est de nouveau prolongée jusqu’au 30 mai. L’Assemblée plénière de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a livré cette décision, lundi 25 mai, au cours d’une conférence de presse à Kinshasa.
Plusieurs raisons ont poussé la Ceni à prendre cette mesure notamment les difficultés techniques observées dans quelques coins de la République, dépourvus des banques commerciales et de connexions internet.
Selon le rapporteur de la Ceni, Jean-Pierre Kalamba, sur environ 8 mille fiches retirées, seules 2 mille ont été déposées au Bureaux de réception et de traitement de la Ceni à travers le pays.
Dans son nouveau programme, l’institution électorale prévoit, du 31 mai au 4 juin, de faire la substitution des listes de candidats à la plénière de la Ceni. Du 5 au 14 juin, la Ceni se propose de transmettre la liste de candidats députés provinciaux à l’Assemblée plénière de la Ceni. Et cette liste provisoire sera ensuite publiée en date de 15 juin prochain.

De nombreux partis de l’opposition n’ont pas salué cette prolongation dont l’Alliance des travaillistes démocrates (ATD), José Makila Sumanda.
Cet ancien cadre du MLC redoute que cette nouvelle prolongation favorise le glissement du mandat du chef de l’Etat, Joseph Kabila.
‘‘Nous ne voulons pas d’une prolongation quelconque même pas de cinq minutes’’, a indiqué Makila qui accusait déjà la Ceni de jouer pour la prolongation du mandat de Kabila.
‘‘Acceptez que le dépôt des candidatures puisse se prolonger, c’est accepter aussi le glissement. L’opposition est prête et elle a déposé ses candidatures au temps fixé par la Ceni’’, a poursuivi le président de l’ATD.
Annoncé d’abord pour le 5 mai, la fin de l’opération de dépôt des candidatures avait été prolongée au 25 puis au 30 mai.
Certaines plates-formes politiques continuent de boycotter cette opération de dépôt des candidatures malgré les opportunités offertes par la Ceni.
Les «Forces acquises au changement (Fac) » maintiennent leur refus de s’engager à cette opération électorale. Le coordonnateur de cette structure, Martin Fayulu Madidi, a livré cette position, samedi 23 mai, au cours d’une conférence de presse à Kinshasa.
Il a indiqué que les Fac ne déposeront pas leurs candidatures à ces scrutins tant que la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) n’aura pas répondu pas aux revendications de l’opposition notamment l’intégration de nouveaux majeurs au fichier électoral ou encore la modification du calendrier électoral avec l’élimination des élections locales pour donner priorité aux présidentielle et législatives.

‘‘Nous avons donné trois préalables. Le premier, c’est l’enrôlement de tous les électeurs congolais. C’est-à-dire toute personne ayant atteint l’âge de 18 ans et plus doit être enrôlée pour construire une base de données donc un fichier électoral. Nous avons dit qu’un fichier électoral crédible est la base de toute élection transparente. Il faut que le calendrier soit consensuel et que la Ceni soit neutre’’, a indiqué Martin Fayulu.
Plusieurs partis, regroupements politiques et groupes parlementaires de l’opposition conditionnent leurs participations aux élections provinciales dont le dépôt des candidatures se clôture ce lundi 25 mai à travers tout le pays.

La décision de prolonger cette opération est à la base d’une controverse dans les rues de Kinshasa entre ceux qui souhaitaient voir la Ceni boucler l’opération de dépôt des candidatures et ceux qui prônent la prolongation.
Ibakucha Mayanda

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*