Des futures journalistes du Nord et Sud-Kivu formés sur les médias des droits

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

La JDH a organisé, du 24 au 28 février 2015, une session de formations sur les médias des droits humains à l’intention des étudiants des universités et instituts supérieurs du Nord et Sud Kivu en RDC. Organisée en deux temps, cette session de formation a concerné les étudiants en sciences de l’Information et de la Communication de ces deux provinces de la partie Est du pays.

Lancée le 24 février 2015 dans le Nord-Kivu, cette session de formation a réuni dans la salle de conférence de l’hôtel ‘‘La Joie Plazza’’ 30 étudiants. Pendant deux jours, soit du 24 au 25 février, les participants venus de l’Université de Cepromad, Université du Kivu (UNIV), de l’Université de Goma (UNIGOM) et de l’Institut supérieur catholique Lasampientias (ISSA) ont été formés sur des notions qui mettent en valeurs les droits humains. Il s’agit des généralités des droits humains, l’approche PReNEL de JDH et les techniques professionnelles du reportage.

Intervenant en premier, Me Augustin Chirimwami, avocat au Barreau de Goma s’est attelé sur les généralités des médias des droits humains. Il a expliqué aux participants l’importance des droits humains, ses origines et son évolution en RDC. Pour lui, les droits humains sont consubstantiels à la personne humaine. Il est difficile pour les êtres humains de vivre en harmonie sans respecter les droits humains.
Le superviseur du programme universitaire JDH à Goma, Mustapha Kafiamali s’est entretenu avec les étudiants sur le rôle des médias des droits dans la lutte contre les violations des droits humains. Dans son travail, a-t-il expliqué, le journaliste œuvrant dans les médias des droits, doit proposer aux consommateurs des travaux capables de susciter un débat citoyen visant à amener un changement positif dans la société.

jdh2

Pour y arriver, le journaliste doit donner la parole à toutes les personnes impliquées dans son reportage, démontrer la responsabilisation de chacun, faire preuve de la non-discrimination et de l’émancipation, mais aussi faire le lien avec les droits humains dans son article. ‘‘Nous ne comprenons pas pourquoi nos ainés journalistes n’arrivent pas à bien faire le travail alors que JDH vient de nous démontrer qu’on peut dénoncer le non- respect des droits humains sans être inquiété’’. Dans son mot, le président du club JDH de l’université de l’UNIC, Dieu Boyongo a annoncé la création par son club d’un blog où les étudiants placeront des articles pour la promotion des droits humains.

A Goma, cette session de formation s’est achevée avec le module sur les techniques professionnelles du reportage. Dispensé par le coordonnateur du programme universitaire JDH, Munor Kabondo, ce module a permis aux étudiants de comprendre de quelle manière peut-on recueillir, traiter et diffuser l’information pour un média des droits. Le reportage étant un récit vivant d’un évènement, le journaliste a le devoir de le faire vivre au public. Dans son reportage, il doit veiller à l’éthique et la sa responsabilité en protégeant la dignité des personnes impliquées. Il doit éviter d’être juge et doit procéder à toute vérification des informations obtenues sur terrain.

Un jour après, cette même formation a été organisée à Bukavu au Sud-Kivu à l’intention des étudiants du 27 au 28 février 2015. Après avoir été enrichis des mêmes modules, plusieurs étudiants ont émis le vœu de voir l’action de JDH se multiplier dans une province où les violences des droits humains sont accentuées à cause de la situation des conflits armés à répétition. ‘‘Ce programme de JDH devrait être répandu aussi aux journalistes déjà en fonction parce que c’est-eux qui sont auteurs de plusieurs violations des droits humains’’, a expliqué un journaliste-reporter venu pour couvrir l’activité.

A Goma comme à Bukavu, l’ambassade du Canada était représentée par le coordonnateur de Fonds canadiens Initiatives locales (FCIL), Eric Mpiana qui a souligné que la protection des droits humains est une priorité. Car, il y a un lien étroit entre les droits de l’homme et le développement. Des Journalistes et médias qui vulgarisent les droits est une mission cardinale pour que la protection des droits humains soit une réalité.

De les outiller des techniques professionnels pour réaliser des reportages ayant trait aux droits humains. JDH attend de cette formation la diminution des cas des violations des droits humains dans la partie Est et sur toute l’étendue de la RDC. A l’issue de ces deux formations, les étudiants ont été envoyés sur terrain pour réaliser des reportages sur les violations des droits humains à Goma et à Bukavu.

Muyar

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*