Des militaires condamnés à de lourdes peines à Goma

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Douze détenus militaires des FARDC viennent de subir la rigueur de la loi en écopant chacun de 20 ans de servitude pénale principale (SPP) devant le Tribunal militaire de Garnison de Goma, dans la province du Nord-Kivu. Ces détenus étaient incarcérés à la prison centrale de Munzenze, poursuivis pour coups et blessures volontaires ayant entrainés mort d’homme. Ils sont à la base du meurtre sur leur  collègue détenu dans le même établissement pénitentiaire. Ces derniers avaient administré des coups à leur concitoyen. Ces détenus avaient également roués des coups à un autre détenu, heureusement qu’il a été sauvé de justesse après avoir été très vite acheminé dans un centre de santé proche pour recevoir des soins médicaux appropriés. Appréhendés au nombre de 17, la Cour a acquitté 5 d’entre eux pour absence des éléments de preuve de leur culpabilité. La peine qu’ils ont encourue, s’est ajoutée aux peines que chacun avait déjà écopées. En croire le magistrat du ministère public, le lieutenant Solomo, l’un de détenu, a été considéré comme étant l’auteur principal des incidents qui ont provoqué la mort de ce détenu. Ce lieutenant des FARDC avait écopé de 11 mois en 2014 devant la Cour Opérationnelle de Goma. Il était poursuivi pour mutilation des cadavres lors des opérations militaires contre les milices du M23. Il faut signaler que ce dernier avait été  radié de l’armée congolaise pourtant alors qu’il lui restait tout un temps très réduit à passer dans cet établissement carcéral.

Satisfaction

Les responsables de la prison de Munzenze ont quant à eux exprimé leur grande satisfaction concernant les mesures de contrainte prises par les juges à l’égard de ces détenus. Les mêmes sentiments ont été également manifestés par la population venue en masse pour assister aux décisions des juges. Ce verdict a été rendu samedi 14 février. ‘‘Ces genres des mesures serviront d’exemple à tous les récalcitrants pour ne pas emboiter les pas de ceux qui ont subis la condamnation’’, ont indiqué les responsables de la prison de Munzenze. Ils se sont par ailleurs manifesté leurs inquiétudes sur le fait qu’actuellement, les détenus considèrent le milieu carcéral comme étant un lieu de tourment en lieu et place d’un centre de rééducation. Ils souhaitent à cet effet, que des prisonniers soient transférés dans les établissements pénitentiaires dignes pour leur permettre de purger leurs peines dans des conditions dignes.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*