Deux héritiers dénoncent la spoliation de leur parcelle

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Jeannot Lizaga et Lucie Lizaga, héritiers de la succession Lizaga sont montés au créneau. Ils dénoncent la spoliation de leur parcelle située au n°150 de l’avenue Kigoma, quartier Mongala, dans la commune de Kinshasa. Ces deux héritiers ont traduit en justice Maurice Edjadjo proche parent de leur défunt père (vendeur) et Richard Mwambayi (acheteur).

Les victimes réclament l’annulation de la vente de leur parcelle. Ils ont invité le tribunal à prononcer un jugement ordonnant le déguerpissement de l’acheteur. Selon leur avocat, le spoliateur avait profité de leur âge de minorité pour vendre la parcelle querellée.

Absence des titres

L’avocat des accusés a indiqué que la partie accusatrice ne possède aucun titre de propriété pour soutenir son droit. Selon lui, le tribunal devrait rejeter la requête introduite par les héritiers, notamment pour défaut de qualité. Par contre, son client a produit un certificat d’enregistrement datant du 5 octobre 2011 dont la mutation a été opérée devant le conservateur de titres fonciers et immobiliers. En réplique, l’avocat des demandeurs a indiqué que ses clients ont produit un acte de succession délivré par le curateur attestant qu’ils sont héritiers de la première catégorie. Le même avocat a révélé que Edjadjo avait remis aux victimes, encore mineurs le montant d’USD 3.600 à tire d’acompte. ‘’Edjadjo est un acquéreur de mauvaise foi, car il savait que ledit bien appartenait aux mineurs. Dans son avis, le ministère public a invité le tribunal à ordonner la surséance de l’affaire. Pour sa part, le tribunal a suspendu l’audience promettant de statuer sur les exceptions soulevées au cours de l’audience.

Nico Kassanda

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*