Dialogue L’echec d’Edem Kodjo annoncé!

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

La mission de consultation de l’émissaire togolais Edem Kodjo est sans doute vouée à l’échec. L’envoyé de l’Union africaine n’a pas réussi à persuader l’aile dure de l’opposition qui boycotte le dialogue made in Kabila. L’équation d’Edem Kodjo s’est compliquée au moment Etienne Tshisekedi et ses caciques ont exigé que le dialogue soit organisé par un facilitateur étranger.
Le Sphinx de Limete a réitéré la position de son parti dans un communiqué parvenu depuis quelques jours à l’Objectif et soutenue par une plate-forme dénommée Les « Alliés » d’Etienne Tshisekedi. A Kinshasa, le porte-parole de cette structure, Jean-Pierre Lisanga Bonganga a invité, lundi 8 février, la présidente de la Commission de l’Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma, à nommer un facilitateur international pour convoquer le dialogue national en RDC. Il a estimé que la mission «exploratrice» d’Edem Kodjo est arrivée à son terme.
«Les alliés du président Etienne Tshisekedi pensent que Mme la présidente de la commission de l’Union africaine, respectueuse de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba, est donc fondée, dès à présent, de désigner un facilitateur international avec comme mission de composer de commun accord avec les deux parties prenantes, les listes du comité préparatoire, et convoquer le dialogue politique transparent et inclusif», a indiqué Jean-Pierre Lisanga Bonganga. Ces Alliés souhaitent que le facilitateur qui sera désigné par Mme Zuma puisse avoir une « feuille de route tenant compte aux délais constitutionnels pour les élections».

Avis partagé

La Société civile dans sa diversité ne partage pas cet avis. Sa Cathy Kalanga a soutenu, mardi 9 février, la tenue du dialogue national, préconisé par le chef de l’Etat. Elle a livré position, mardi 9 février à Kinshasa, au sortir d’un entretien avec Edem Kodjo, émissaire de l’Union africaine qui consulte la classe politique en vue du dialogue en RDC. Cathy Kalanga estime que le dialogue offre l’opportunité de décrisper la situation politique du pays pour aboutir aux élections apaisées. «Nous ne pouvons pas comprendre que jusqu’au jour d’aujourd’hui, les acteurs politiques n’arrivent pas à concorder. Lorsqu’il y a de problèmes, je crois qu’il y a lieu qu’on puisse se parler. Se regarder en face et se dire des vérités. Et aujourd’hui pour qu’on organise les élections, nous devons les organiser dans un climat apaisé».
A l’occasion, la coordonnatrice de la Société dans sa diversité a invité la Majorité et l’Opposition à se mettre autour d’une table pour des solutions aux problèmes qui se posent au pays.
Cathy Kalanga recuse ceux qui veulent prendre tout le pays en otage, en boycottant le dialogue national.
En janvier dernier, elle avait estimé nécessaire que les acteurs politiques et sociaux se mettent autour d’une table afin d’épargner le pays des troubles. Pour Kathy Kalanga, tout Congolais a le devoir d’aider le pays à relever ses défis en 2016: le processus électoral apaisé, le maintien de la sécurité sur l’ensemble du territoire et le renforcement de la cohésion nationale. Plusieurs réactions sont enregistrées au sein de la classe politique congolaise depuis la désignation d’Edem Kodjo, ancien Premier ministre togolais et membre du groupe des sages de l’Union africaine pour mener des consultations nécessaires pour le lancement du dialogue en RDC. La majorité présidentielle (MP) avait salué cette désignation, alors que l’opposition est jusque-là divisée. Le porte-parole de la MP, André-Alain Atundu avait soutenu la désignation d’Edem Kodjo qui, selon lui, connaît l’Afrique dans sa globalité. «Il est temps que nous allions au dialogue, avec la présence de ce facilitateur qui est africain et qui aime le Congo», avait-il souligné En revanche, l’autre franche de l’opposition hostile au dialogue convoqué par Joseph Kabila soutient le contraire. Le député Martin Fayulu, de la Dynamique de l’opposition et président de l’ECIDé, déclare qu’Edem Kodjo n’est pas le bienvenu à l’opposition congolaise. Le chef de l’Etat, Joseph Kabila, avait annoncé en novembre 2015 la convocation du dialogue politique.

Ibakucha Mayanda

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*