Dialogue: l’UNC et le MLC déclinent l’offre de Kabila

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Après consultation, l’UNC et le MLC s’opposent à l’idée d’un dialogue politique que préconise Joseph Kabila. Ces deux grandes formations politiques ont levé cette option, lundi 18 mai, au cours d’une matinée politique qui statuait sur la question d’un nouveau dialogue entre acteurs politiques.
Dans une déclaration rendue publique le même jour, l’UNC et le MLC considèrent le dialogue comme un guet-apens visant à favoriser le glissement du mandat présidentiel en 2016.
Beaucoup d’autres partis de l’Opposition politique ont signé cette déclaration pour rejeter la main tendue du président Joseph Kabila à moins de 18 mois de la présidentielle.
Les contraintes du calendrier électoral global publié par la Commission électorale nationale indépendante (Céni), l’affaire de la fosse commune de Maluku, l’insécurité persistante à Beni, tous ces éléments justifient la position consciente de l’Opposition qui dénonce aussi la confiscation du droit de la minorité à l’Assemblée nationale.
Le président de l’UNC, Vital Kamerhe estime que ‘‘le peuple est fatigué de voir les politiciens congolais dialoguer. On peut décrisper la situation sans passer par le dialogue’’. Pour lui, la priorité est plutôt la sécurisation des populations du territoire de Beni et la libération des prisonniers politiques.
‘‘L’Opposition vient de rendre publique sa position qui est très claire. Un autre dialogue nous plongerait dans un piège d’enlisement pour déboucher sur le glissement qui va nous plonger dans la violation de la Constitution’’, a affirmé Vital Kamerhe.

Le président de l’UNC a déclaré que l’Opposition politique attend du gouvernement des réponses à leurs requêtes. Il s’agit notamment la révision du fichier électoral, la libération des prisonniers politiques, la sécurisation de l’Est du pays et l’enquête indépendante sur la fosse commune de Maluku.

‘‘Ayant déjà fait une contre-proposition qui comporte notre calendrier que nous jugeons réaliste, ayant déjà épinglé tous les problèmes qui endeuillent le pays, que ça soit le charnier de Maluku, Beni où on tue chaque jour, nous disons que ce que nous attendons du gouvernement, ce sont des réponses à toutes ces questions et propositions que nous avons formulées’’, a poursuivi Kamerhe.

Vital Kamerhe estime nécessaire que le gouvernement puisse économiser l’argent pour soulager la population de Beni, en proie à l’insécurité et autres exactions.

‘‘Ce que nous faisons n’est pas du mépris vis-à-vis du Président. Mais, seulement nous disons que c’est sans objet à l’heure actuelle. Économisons l’argent pour le peuple congolais. Que cet argent soit envoyé à Beni pour aller soulager cette population qui est en difficulté’’, a-t-il argué.

Pour sa part, le secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Bruno Mavungu, a indiqué que son parti a transmis au président Kabila la feuille de route déjà déposée à la Monusco pour un dialogue de petit format, de courte durée sous la facilitation de la communauté internationale.
Ce premier parti de l’Opposition préconise que ce dialogue planche sur les contentieux électoraux de 2011 et sur l’organisation des futures élections, voulues dans le respect de la Constitution.
A cette allure, le dialogue risque de ne pas se tenir ou se tenir avec une frange de l’Opposition comme ce fut le cas des concertations nationales qui ont accouché d’une souris.
Dans les rues de Kinshasa, on veille au grain et tous les acteurs politiques de l’Opposition sont mis sur scanner pour découvrir ceux qui vont trahir la cause de la population.
‘‘Nous nous approchons des élections et nous lançons une mise en garde contre les taupes qui chercheraient des postes en cette période. Les opposants qui oseront rallier la cause de la Majorité seront sans doute sanctionnés’’, a averti le président d’une institution universitaire de la place.
Ibakucha Mayanda

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*