Équateur, Kasaï-Central et Mongala: Élections des gouverneurs et vice-gouverneurs

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

L’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs des provinces de l’Équateur, du Kasaï-Central et de la Mongala est fixée au 21 décembre 2017.

 

L’annonce a été faite par Jean-Pierre Kalamba, rapporteur de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), ce samedi 11 novembre 2017 à Kinshasa. Au terme de ce calendrier, la période du 15 au 19 novembre 2017 est réservée au dépôt des candidatures auprès de la représentation provinciale de la CENI à Mbandaka, Kananga et à Lisala. La période du 20 au 24 novembre courant sera marquée par le retrait, l’ajout ou la substitution des candidatures, tandis que le 27 novembre 2017, la CENI procédera à la publication de la liste des candidatures recevables et non recevables. Les 28 et 29 novembre, les candidats lésés pourront déposer leurs recours en contestation des listes des candidatures devant les cours d’appel de Mbandaka et de Kananga.

Les deux juridictions procéderont, du 30 novembre au 6 décembre 2017, au traitement des contentieux des candidatures tandis que la Centrale électorale publiera la liste définitive des candidats le 7 décembre 2017. L’accréditation des témoins, observateurs et journalistes au secrétariat exécutif provincial de la CENI aura lieu du 7 au 16 décembre 2017. La période du 22 au 29 décembre 2017 sera consacrée au dépôt des recours en contestation des résultats devant les cours d’appel de Mbandaka et de Kananga qui examineront du 30 décembre au 5 janvier 2018 les contentieux des résultats et publieront, le 6 janvier 2017, les résultats définitifs. Les deux cours d’appel procèderont ensuite, du 7 au 13 janvier 2018, à la notification des arrêts à la CENI, suivie, le 17 janvier 2018, de la transmission les dossiers physiques des candidats élus à la Présidence de la République pour investiture.

 

Il sied de rappeler que l’Assemblée provinciale de la Mongala avait demandé au ministre de l’Intérieur d’instruire la CENI d’organiser dans un bref délai l’élection du nouveau gouverneur de province. Dans une communication à la presse, samedi 14 octobre 2017, le président de cette institution, Bienvenu Moyengo, faisait savoir qu’une motion de défiance lancée contre l’actuel gouverneur Bienvenu Essimba par un groupe de députés a été votée lors d’une plénière. Ce qui ouvrait la voie à l’élection d’un nouveau gouverneur, a-t-il argumenté, précisant par ailleurs que M. Esimba est accusé par ces députés d’avoir ordonné en décembre 2016 la répression des adeptes de la secte Waminene qui refusaient de se faire déloger de leur siège à Lisala. Environ vingt membres de cette secte avaient succombé à la suite de l’intervention de la police. Appelé en consultation à Kinshasa suite à ces incidents, le gouverneur Esimba n’a plus regagné sa province, a relevé M. Moyengo. Aimé Bokungu est destitué depuis janvier à la suite du vote d’une motion de défiance. Malgré sa réhabilitation par la Cour constitutionnelle, il n’a jamais repris ses fonctions.

 

S’agissant de la province de l’Equateur, les députés provinciaux avaient voté à l’unanimité jeudi 7 septembre 2017 la motion de censure contre le gouvernement provincial dirigé par Tony Cassius Bolamba. Le vote s’était déroulé en l’absence du chef de l’exécutif provincial. L’Assemblée provinciale affirmait pourtant lui avoir déposé l’invitation depuis vendredi 1er septembre. Après la présentation de cette motion de censure par le député Willy Bokonga, vice-président de l’Assemblée, tous les 21 députés provinciaux présents dans la salle ont approuvé la déchéance du gouvernement provincial.

 

Quant au Kasaï-Central, Alex Kande Mupompa a été déchu mercredi 4 octobre 2017. Dix-sept députés provinciaux ont voté pour sa déchéance contre quatre sur les vingt et un élus de l’Assemblée provinciale qui ont pris part au vote. Il est notamment reproché au gouverneur du Kasaï-Central la mauvaise gestion et le détournement de plus de 3 millions de dollars américains. Plusieurs infractions sont à la charge du gouverneur déchu : détournement de 4 véhicules 4X4 qu’il a achetés pour le compte du gouvernement provincial et de l’Assemblée provinciale, détournement de la somme d’argent générée par le CEC, équivalent à 3 400 000 USD, prêtée à la province par FBN Bank et la tentative de stellionat. Il a tenté de morceler la résidence officielle du gouverneur au profit d’une société privée », avait déclaré le rapporteur de l’Assemblée provinciale, Manix Kabuanga.

 

Muamba Clément

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*