Evasion des détenus : Ntambwe Mwamba interpellé à l’Assemblée Nationale

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le gouvernement n’entend pas communiquer les statistiques réelles des évadés à la prison centrale de Makala pour raisons d’enquêtes. C’est la précision apportée par le ministre d’Etat en charge de la Justice et garde des sceaux Alexis Ntambwe Mwamba, lors de son interpellation vendredi 19 mai devant l’Assemblée Nationale.

 

Le ministre n’a pas rendu public le nombre des détenus évadés et ceux qui sont restés. Par ailleurs, Il a promis de déposer ces statistiques uniquement devant le Bureau de l’Assemblée Nationale. Il fait remarquer qu’à un certain niveau, il existe de secrets d’Etat qu’on ne communique pas, qu’on tourne à la dérision. Cependant, son collègue Emmanuel Ramazani Shadary de l’intérieur et le Procureur général de la République Flory Kabange Numbi, sont déjà au courant des statistiques réelles de ces évadés. Le responsable de la Justice congolaise a néanmoins précisé qu’il y avait 8210 détenus à Makala à la veille de l’évasion. Sa crainte est que la plupart des évadés sont des grands criminels, des violeurs, des bandits à mains armées qui se sont volatilisés et se retrouvent dans tous les coins de Kinshasa. Des criminels prêts à plonger Kinshasa dans l’insécurité. Il a rassuré que tous les services de sécurité sont déployés à travers la ville pour géo-localiser de manière certaine ces criminels. Tous les services de sécurité de la ville sont bien alertés et courent derrière le dossier de chaque criminel. Les dossiers des détenus évadés, révèle qu’ils sont de degré de dangerosité extrême.

 

Cette évasion doit servir de bonnes leçons pour les services de sécurité du pays. Dans les 48 heures, le ministre remettra un rapport sur la situation d’avancement des enquêtes en court. A en croire Alexis Tambwe Mwamba, l’attaque de la prison centrale de Makala constitue un complot contre la République.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*