Feuilleton G7 Une division en appelle une autre

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

L’affaire ‘’G7’’ continue à défrayer la chronique. Certes et quoi qu’on en dise, le départ des frondeurs a divisé la Majorité Présidentielle où précédemment régnait un calme relatif. Du coup, la Majorité s’est trouvée non seulement émue, mais aussi ébranlée. Du reste, le groupe de frondeurs n’est pas épargné. L’émoi et l’ébranlement a également rejoint le G7. Des déclarations verbales et écrites fusent essentiellement du groupe de frondeurs. Tenez, l’Inter fédération de l’ARC (Alliance pour le Renouveau du Congo) de la Province du Maniema concomitamment avec les huit fédérations territoriales, se désolidarisent de leur président national, Olivier Kamitatu Etsu qui d’ailleurs, a été démis de ses fonctions de ministre du Plan juste après son auto exclusion. Et, c’est personnellement, son président interfédéral qui l’a annoncé depuis Maniema. S’en suit la réaction du parti. La Direction de l’ARC vient d’exclure cinq de ses députés dont Dede Makwa, Charles Nawej Mundele. Il est reproché aux précités de continuer à faire allégeance au Chef de l’Etat. Sébastien Impeto, gouverneur intérimaire de l’ancienne province de l’Equateur démembrée et cadre du PDC (Parti Démocrate Chrétien), parti cher à José Endundo Bononge affiche son soutien inconditionnel au Chef de l’Etat et son attachement à la Majorité Présidentielle. ‘’ J’ai été élu sur la liste de la Majorité présidentielle et je tiens à accompagner les actions de Joseph Kabila jusqu’au bout, a martelé Sébastien Impeto au cours d’un point de presse organisé pour la circonstance. Séance tenante, le gouverneur intérimaire a lancé un ultimatum de 48 heures aux quatre ministres provinciaux dont deux issus du MSR (Mouvement Social pour le Renouveau) et deux autres du PDC à donner leur position : soit, ils restent à la MP ou au contraire, ils rejoignent le groupe de frondeurs.
Samarin Lukonde, ministre des Sports issu de l’ACO (Avenir du Congo) affirme qu’il ne démissionnera pas. Et ce dernier de préciser que Dany Banza Maloba a pris cette décision de manière unilatérale et c’est au cours des réunions que les décisions sont censées être prises. A en croire, Samarin Lukonde, Dany Banza n’est pas l’autorité morale du parti.
Dans le même chapitre, l’ECT ( Eveil pour la Conscience et le Travail) par l’entremise de son président intérimaire, Chadrac Baitsura réitère également son attachement au Chef de l’Etat. De même pour le CCU( Convention des Congolais Unis), parti cher à Lambert Mende Omalanga également ministre de la Communication et Médias et porte-parole du gouvernement.
Par contre, un autre son de cloche du coté de l’Unadef ( Union nationale des Démocrates Fédéralistes), son Bureau politique réuni à Kinshasa réitère son attachement à son président Charles Mwando Nsimba dont l’acte de bravoure a été salué.
De ce qui précède, si la Majorité se trouve vraiment fragilisée, c’est également le cas pour les formations politiques des frondeurs. Dans l’entre temps, on doit s’attendre à d’autres épisodes du feuilleton G7.
Jean-Marie Mawete

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*