Fausses rumeurs sur la disparition d’un corps à Kalamu

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

La nouvelle sur la disparition d’un cadavre à Kalamu s’est répandue comme une trainée de poudre dans l’air dans la ville de Kinshasa. Amplifié par les médias et les réseaux sociaux, cette nouvelle a plongé les Kinois dans l’émoi. Selon Molière TV, une chaine privée émettant à Kinshasa devenue maître dans l’art du sensationnel, une dépouille mortelle aurait disparue mystérieusement jeudi 9 avril au terrain de la maison communale de Kalamu. Il s’agit d’un corps d’un homme prénommé Jean et âgé de 57 ans qui est décédé le 25 mars à Matonge.
Selon le programme établi par la famille éprouvée, la veillée mortuaire devait être organisée dans la nuit du jeudi 9 au vendredi 10 avril sur le terrain municipal de Kalamu. Les vendeurs installés non loin du terrain municipal de Kalamu, ont témoigné les amis et connaissances qui arrivaient progressivement sur le lieu du deuil. C’est vers 18 heures qu’un corbillard est arrivé avec un cercueil à bord. Quelques personnes présentes ont accouru pour sortir le cercueil et l’amener vers le lieu de recueillement. ‘‘ Pendant ce temps, la dépouille mortelle n’y était pas’’, a expliqué Samadi Kuli, tenancier d’une boutique en face du terrain. Selon lui, le conducteur du corbillard savait bien que le cercueil était vide et il a préféré ne rien dire à la famille. Dans ses dires, il indiqué que le fils ainé de l’homme décédé s’est rendu à la morgue de l’hôpital général de référence de Kinshasa où était gardé le corps de son père. Accompagné du chauffeur du corbillard, il a été empêché de retirer le corps. Pour la garde, l’heure de la levée du corps était déjà dépassée et qu’il devait revenir le lendemain pour le faire. Sachant qu’à Matonge, la famille et les connaissances attendaient l’arrivée du corps, le fils a tenté en vain de convaincre les agents commis à la morgue de Mama Yemo.
Après ces multiples tentatives sans succès, le fils ainé du disparu a demandé au chauffeur de ramener le cercueil à la pompe funèbre pour le récupérer le lendemain. Celui-ci trouvera malheureusement les portes de la pompe funèbre fermée parce qu’il était déjà tard. Le chauffeur décidera d’aller installer le corbillard qui contenait le cercueil vide sur le lieu du deuil. C’est ainsi que les proches qui étaient à l’attente de l’arrivée de la dépouille mortelle vont récupérer le cercueil. Le cercueil sera alors exposé sur le lieu prévu.
A 18h45 minutes, un des membres de la famille s’est approché du cercueil pour l’ouvrir en vue de permettre le recueillement du public. C’est alors qu’il se rendra compte que le cercueil était vide. Emporté par la peur, il va alerter la foule en lançant des cris. La panique était totale parmi le public. Chacun cherchait, à sa manière, de sauver sa peau. Pour le public présent, le corps avait disparu de manière mystérieuse. Ce mouvement inhabituel dans ce cadre a alerté la police qui est venu se rendre compte des faits.
Après constat, la police de Kalamu a décidé de garder le cercueil jusqu’au lendemain pour enquête. Selon un membre de la famille éprouvée, le chauffeur et deux proches de l’illustre disparu ont été gardé pendant quelques heures pour raison d’enquête.
Après vérification de ce dossier, le Procureur de Kalamu a décidé de libérer les personnes interpellées en début d’après midi du vendredi 10 avril.
Trésor Kamuena

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*