FRANCOPHONIE ECONOMIQUE :MYTHE OU REALITE

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

La 21 e Edition du forum économique international des Amériques s’ouvre ce lundi .190 conférenciers et plus de 3500 participants, dont des chefs d’entreprises, des personnalités politiques, des représentants des organisations internationales et des universitaires sont attendus. La nouvelle secrétaire générale de la francophonie, Michaëlle Jean, viendra faire un discours sur les liens économiques à bâtir entre francophone.
La francophonie c’est le partage d’une langue et d’une culture et c’est aussi le terrain de jeu économique. Face à une économie mondialisée, les africains francophones ont considérées qu’il était important de se fédérer. Avec une langue commune .un droit commercial commun, une monnaie unique, le CFA, le socle était pose. C’est en 2008, a QUEBEC que le concept, de francophonie économique voit le jour .pour Etienne Giros, président du CIAN, le conseil des investisseurs français en Afrique, les francophones n’ont pas attendu qu’on la nomme pour la pratiquer ; « dans la réalité, nous pratiquons déjà la francophonie économique sans le savoir, comme monsieur Jourdain pratiquait la prose en l’ignorant… la francophonie économique est déjà en œuvre »
La francophonie économique suscite des interrogations , tous les acteurs ne sont pas aussi convaincus qu’Etienne giros .pour Guy gweth, spécialiste en intelligence économique ,tout reste a faire ; « la francophonie économique en est encore a son stade conceptuel. Il va falloir faire beaucoup d’effort, car la francophonie en tant qu’institution est une vielle dame extrêmement bureaucratique, politisée, et trop sous influence française pour pouvoir reflète la nouvelle dynamique telle qu’elle est aujourd’hui au sein même du pays francophones, avec la montée en puissance, notamment des pays d’Afrique francophones.il est importante lui donner les moyens de passer de la phase conceptuelle a la phase opérationnelle »
La francophonie économique est présente sur pratiquement tous les continents. Les échanges commerciaux africain représentent 20%du commerce mondiale chaque pays membre échange un quart de sa production avec ses partenaires francophones.il Ya 220 millions des personnes qui parlent francisas le monde, mais en Afrique francophones que ce situe le plus grand flux d’affaires. la position de la France en Afrique de l’ouest ers predominante.la France représente près de 5% des importation du continent et 12% sur l’Afrique francophone avec beaucoup d’implantation locales ,bien plus que des exportations. Toute fois ce sont majoritairement des grands groupes qui s’y implantent, ce que regrette Etienne giros ; « le CIAN supporte le développement d’un tissu industriel de transformation ou de PME africaine. Et les français ont un rôle a jouer .le conseil qu’on leur donne c’est de s’associer avec un partenaire africain.il faut que le PME françaises prennent le risque d’aller en Afrique qui est le relai de croissance des 30 années a venir et qu’elles le fassent maintenant car il y aura peut être beaucoup moins de places et d’opportunités dans 15 ans
Le paysage des affaires a change en Afrique et les cartes ont êtes rebattu avec l’arrivée des chinois. Les émergents et en premiers lieu la chine, première puissance économique sont devenue incontournables dans le échanges mondiaux y compris dans les pays francophones d’Afrique. Mais la France reste un partenaire privilégie selon Lionel zinsou, président du fond d’investissement PAI Partner ; « la chine et les ays émergents, ont vu bien avant l’Europe la croissance africaine et son potentiel, et ca depuis 20 ans, ils ont beaucoup progresse. Mais comme les pays d’Europe ont un siècle d’antériorité ils ont encore beaucoup d’actifs dans le monde francophone et dans les pays lusophones et anglophones .donc il n’y a pas des pré- carre français, mais il Ya une cette position historique qui reste quand même prévalent »
Si la francophonie économique existe bel et bien, elle n’a pas la puissance de feu du Commonwealth. Elle connaît de frein .il faudra du temps avant que les pays francophones acceptent une unification de leur politique économique et l’ouverture de leurs marches .de plus il subsiste de très forte inégalités de richesses entre pays membres .hormis la Belgique, le Canada et la France, les autres pays membres sont parmi les pays les plus pauvres .a l’inverses, le Commonwealth compte parmi ces rangs des pays comme l’Afrique du sud ou encore le Nigeria, première économie du continent.

L’Objectif

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*