Ilunga Mande sur les pellicules de Clarisse Muvuba

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le film de Clarisse Muvuba qui sera présenté pour la première fois jeudi 19 mars, est l’histoire d’Ilunga Mande, champion de marathon et semi-marathon en Rdc qui s’apprête à participer au championnat d’Afrique d’athlétisme au Maroc en se débrouillant seul étant donné que son pays où l’athlétisme n’est pas soutenu.

La maison Clarimage avait invité jeudi 12 mars à 19 heures à la Halle de la Gombe, les cinéphiles à la première du film « Marathon » de la cinéaste Clarisse Muvuba. Un documentaire qui immortalise l’icône du marathon congolais Ilunga Mande.

Pour la petite histoire, Ilunga Mande, champion de marathon et semi-marathon en République Démocratique du Congo s’apprête à participer au championnat d’Afrique d’athlétisme au Maroc. Pour cet athlète, il s‘agit bien plus que d’une préparation physique. Dans un pays où l’athlétisme n’est pas soutenu par l’Etat, Ilunga se débrouille seul. Un véritable marathon !

Pour autant Ilunga ne baisse pas les bras et refuse d’émigrer en Europe. Il veut vivre sa passion dans son pays et lutter pour un avenir meilleur. A travers ses pellicules, Clarisse Muvuba immortalise l’engagement de ce patriote qui s’apprête au record pour l’image de marque de la RD Congo.

Cinéma au féminin à Kinshasa

Pour rappel, un film de fiction et un autre documentaire des réalisatrices congolaises respectivement, « Kabamba » de Mme Nolda Massamba et ‘’Sur les traces’’ de Clarisse Mavuba ont été projetés vendredi 6 mars dernier dans la soirée au Centre Wallonie-Bruxelles pour célébrer la Journée de la Femme.
Le film ‘’Kabamba’’, d’une durée de treize minutes (13 min) est un récit où une fille a pris rendez-vous avec un homme contacté par internet sur Facebook. Ayant découvert que l’homme dont il s’agissait n’était que son ex-mari, géniteur de sa fille, la maman a court-circuité cette dernière et s’est pointée sur le lieu du rendez-vous.
L’on ne peut que s’imaginer les étincelles entre ces anciens amoureux.
Le rôle de Kabamba est joué par le comédien Dieudonné Kabongo décédé en 2013 en Belgique alors que la comédienne ivoirienne Claudia Tagbo a incarné le rôle de la mère. Le film est tourné en 2005. Par ailleurs, le documentaire d’une vingtaine de minutes rend également hommage à une femme littéraire, Mme Marie-Louise Bibish Mumbu, romancière pour son talent remarquable, son parcours et son combat parmi la gent masculine, pour la promotion de lecture en RD Congo.
Elle a écrit le roman Samantha à Kinshasa publié en 2008 et bien d’autres œuvres. Un échange enrichissant s’en est suivi autour de deux films dont l’un se déroule à Paris et l’autre à Kinshasa.

L’Objectif/SHM/A

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*