Kabila: un plan d’élimination en gestation

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

La communauté internationale n’existe pas. Il existe un club des pays qui abusent totalement de leur pouvoir. Ils tuent à volonté qui ils veulent sans aucun remord. Ils sont puissants, ils ont des armes nucléaires. Cela est une des causes majeures de la résurgence du terrorisme, qu’on l’accepte ou pas.
Le peuple congolais ne veut pas de cela, il veut seulement qu’on le laisse en paix. Vous nous avez déjà fait trop souffrir.
États-Unis d ‘Amérique, France, Royaume d’Angleterre et Royaume de Belgique, vous avez commis des crimes de génocide sur le peuple congolais depuis des siècles. Depuis la soi-disant indépendance du Congo, vous avez mis sur pied un plan systématique de déstabilisation et de destruction de notre pays. Vous avez assassiné notre Émery Patrice Lumumba, vous avez maintenu un Mobutu au pouvoir jusqu’à la destruction totale du Congo, vous avez assassiné Mzee Laurent Désire Kabila. Vous avez laissé se faire commettre sciemment le génocide au Rwanda pour trouver les façons de démanteler le Congo. Aujourd’hui, vous voulez tuer Joseph Kabila. Que lui reprochez-vous? Pourquoi insistez-vous sur le départ de Kabila qui redonne au pays un espoir et qui vous répète sa ferme volonté de respecter la Constitution? Vous aviez tous retiré vos ambassadeurs du Congo en disant que le pays était infréquentable, aujourd’hui vous êtes tous
présents dans ce pays et vous voulez que celui qui a fait que cela soit possible parte? Si non, vous le tuez. Vous menacez de sanctions financières des dirigeants alors que cela a été fait dans le passé avec beaucoup d’autres dirigeants des pays sans armes nucléaires, et ce sont plutôt les pauvres populations qui en paient toujours le prix. Vous avez tué Thomas Sankara, Kadhafi, Saddam et le monde est toujours à feu et à sang, vous continuez à tuer avec vos bombes, des enfants innocents et pourquoi?
C’est un adolescent qui s’est trouvé malgré lui, capitaine sur un bateau en pleine dérive sous une forte tempête. Il doit d’abord colmater la coque du bateau pour qu’il ne sombre pas dans l‘eau et ensuite affronter la tempête. Les sceptiques et les responsables du drame que vous êtes, ne lui donnaient aucune chance de réussite, malgré votre semblant cynique d’amour et de soutien que vous proposez, vous ne faites que lui mettre des embuches partout. Après avoir colmaté le coq, affronté la tempête, le jeune adolescent doit faire face aux désirs intraitables des uns et des autres. Il est question d’organiser un mode de fonctionnement. Joseph Kabila est cet adolescent subitement devenu président de la République Démocratique du Congo. Son père qui en était locataire vous veniez de l’assassiner. Le pays est en guerre, trois armées des trois pays étrangers, une armée des Nations unies, des multitudes de groupes des
seigneurs de guerre formés et équipé par vous et une armée du pays qui est à reconstruire
Ceci est le vrai décor du pays que le jeune président vient d’hériter.
Nous pouvons le titrer autrement, mais la vérité reste celle là. Joseph est soit piégé soit poignardé. Il est menacé par vous Américains, Français, Britanniques et Belges. Pourquoi voulez-vous sa mort et pourquoi voulez-vous encore embraser le Congo? Vous tuez les Congolaises et Congolais pas seulement Kabila. Pourquoi? Vous avez déjà toutes nos ressources que voulez-vous en plus ?
Certes, il est le chef de l’État, mais il doit compter sur des collaborateurs et des institutions issus de la Constitution qu’il faut respecter. Une chimère et une aberration, car cette même constitution qui comporte en elle même des clauses de sa révision, est déjà violé dès sa conception. Une constitution des belligérants ne peut pas être celle d’un pays indépendant. Cette constitution a été imposée par vous les occidentaux.
J’ai gardé du mépris pour ceux de nos premiers compatriotes une fois rendus en Europe, sont revenus au pays chercher leurs familles pour aller vivre avec elles en Europe. Au lieu de rester au pays et penser à créer des conditions de travail pour améliorer les conditions de vie de leurs compatriotes. J’ai également du mépris pour les autorités qui envoient leurs enfants étudier ailleurs et eux-mêmes restent ici faire des tapages pour une bonne gouvernance ou une hypothétique démocratie sous les sirènes de ceux là même nous ont maintenu en esclaves et veulent toujours nous faire croire que nous sommes de sous hommes. J’ai également du mépris pour ces politiciens de circonstance qui viennent de la diaspora pour tenter leur chance aux élections et qui repartent quand ils ne sont pas élus. Je trouve cela comme une insulte aux compatriotes qui vivent ici. J’ai de la peine enfin pour notre jeunesse, victime de surenchère des
politiciens véreux à la solde du mercantilisme capitaliste. Oui, le capitalisme n’a de cœur que pour l’argent. Et pourtant, il vous fait croire ou voudra vous faire croire qu’il est là pour vos droits.
Début 1990, presque 80 % d’ambassades occidentales étaient parties du Congo. Aujourd’hui sous Kabila, elles sont toutes présentes. Elles cogitent maintenant pour le départ de Kabila de ce pays qu’ils ont auparavant jugé infréquentable, mais fréquentable aujourd’hui. Pourquoi vouloir un départ anticipé de l’architecte qui rend ce pays de nouveau fréquentable? Le feuilleton du groupe de Pierre Lumbi en est une parfaite illustration.
Peuple congolais, ouvrons l’œil.
Ntet Kabwit Mitond

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*