Kisenso La consommation du chanvre quasiment autorisée

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Les passants qui empruntent l’avenue Dovoka, au quartier Dingi-Dingi dans la commune de Kisenso assistent à un spectacle désolant que leur offrent les fumeurs du chanvre de ce coin. La plupart des jeunes désœuvrés qui viennent des quartiers environnants et ceux du quartier Dingi-Dingi se retrouvent sur cette avenue pour consommer à ciel ouvert cette denrée tant prisée par les jeunes, pourtant interdite par loi. Les consommateurs et les vendeurs sont à l’aise et ne craignent rien car parmi eux se retrouvent aussi bien les civils, les militaires que les policiers qui devaient pourtant faire appliquer la loi en la matière, c’est-à-dire interdire la vente et la consommation de cette matière. La population, consommateurs inactifs, sur cette avenue est forcé d’inhaler, à longueur de journée, l’odeur du chanvre contre sa volonté. Les parents courageux, soucieux de l’éducation de leurs progénitures, qui s’opposent à cette pratique font l’objet des menaces et brimades de la part de ces agents de la loi. Les habitants du quartier regrettent le fait qu’après la consommation du chanvre, les jeunes se lancent dans des actes de vandalisme de toutes sortes occasionnant parfois des pillages des biens des vendeuses de cette avenue ou des bagarres généralisées plongeant ainsi tout un quartier dans l’insécurité. Ce coin de la commune de Kisenso donne à ce jour l’impression d’un monde à part que personne ne peut contrôler, même pas le bourgmestre. Ce dernier ainsi que les responsables de la sécurité sont invités à démanteler ce foyer de consommation de chanvre avant que le pire n’arrive.
Adelain LUVUNU

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*