La fin du championnat de la Division I s’annonce critique

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le comité de gestion de la Ligue nationale de football (LINAFOOT) a procédé la semaine dernière à la publication du calendrier de la manche retour des phases de poules des trois zones de développement de la Division I. Selon le calendrier-programme, la reprise est prévuepour le 5 décembre à travers quelques stades de la RDC. Lors de son passage à Kinshasa, le Secrétaire général de l’Union des footballeurs du Congo (UFC), Dodo Landu Domoa,sans ambages, souligné que le championnat de la Division I a toutes les bonnes raisons de ne pas arriver à un terme normal.Au cours d’un entretien avec la presse, Dodo Landu a indiqué que la formule du championnat est à la 10ème édition, et on est à la 10ème formule. Ça change toutes les saisons. On ne sait pas trop pourquoi. ‘‘On était à 14. Peut-être avec le sponsor, mais on n’a pas encore des sponsors, on passe à 28. On a peut-être un diffuseur’’, a accentué le SG de l’UFC. Il a estimé que ça va être compliqué dans la mesure où les poules de développement sont déséquilibrées. ‘‘Il y a la poule Ouest, qui donne l’impression d’être une poule pleine au niveau de la compétitivité, au niveau de l’intensité, même au niveau de la pression. Et puis, il y a la poule Centre-sud, qui donne l’impression de ressembler à une course cycliste où il y a une écurie, on gère le peloton pour jouer le sprint final. Ensuite, il y a la poule Est dont on n’entend presque pas parler. On ne sait trop qu’est-ce qui s’y passe’’. Et de poursuivre : ‘‘Quand on regarde aussi au niveau d’infrastructures, on se rend compte que la poule Ouest est dotée de stade Tata Raphaël qui a une aire de jeu en bon état alors que se posent des problèmes d’infrastructures au Bandundu et dans le Kongo Central, comme se pose la question des conditions de transport par routes. Maintenant quand on voit la poule Centre-sud, on voit que c’est l’axe Lubumbashi-Mbuji-Mayi, c’est en transport aérien, c’est tout au plus 1 heure’’. Et de Landu à ajouter : ‘‘Il y a les stades de Lubumbashi en bon état, Mbuji-Mayi, relativement bon et Kananga ça pose problème. Et quand on voit à l’Est, le transport par route à l’intérieure pose problème, de même que les terrains. C’est déjà trois groupes déséquilibrés. Si on veut faire une équivalence, on dirait que la poule Est ne vaut même pas la Ligue de football de Kinshasa en termes de qualité, alors que c’est la LINAFOOT. En ce qui concerne l’organisation du championnat, il nous reste la phase retour, ça va faire 9 matches. Après on entrera à la phase classique, ça va faire 18 matches. Pour la poule Ouest et Est, il y a encore 27 matches à jouer. Pour la poule Centre-sud, il y a encore plus, puisque Mazembe est engagé en compétition internationale jusqu’au 20 décembre. Après tout, les joueurs sont des êtres humains, nous, on est là pour protéger les joueurs. Les joueurs de TP Mazembe ne peuvent pas entamer une nouvelle année sans avoir un repos. Ce ne sont pas des robots. Après il y aura le CHAN 2016. Pendant cette période, c’est la trêve. On est bien d’accord ! Cela veut dire au moins que jusqu’à la mi-février, on n’aura pas de compétitions. Après on pourrait reprendre la LINAFOOT au mois de mars. Il ne faut pas oublier qu’en ce moment les Léopards sont en éliminatoires de la CAN 2017 et les clubs sont en compétitions de la CAF. Le 31 mai, c’est la fin de la saison sportive’’.
Dodo Landu a estimé qu’on aurait imaginé une autre formule beaucoup plus souple, beaucoup plus classique, à 12 clubs par exemple en aller et retour dans la mesure où il ne faut chercher à courir derrière le nombre de matches, parce que le nombre des matches, il faut chercher à savoir quel match, de quelle qualité, de quelle intensité. ‘‘Si c’est pour faire les chiffres, ça ne vaut pas la peine, on n’arrivera pas, on s’en sortira pas encore une fois cette saison’’, a expliqué le SG de l’UFC. Faisant d’une pierre deux coups, Dodo Landu a révélé le calendrier-programme de l’UFC à quelques semaines de la fin de l’année. A en croire ses propos, l’UFC est en train de préparer l’organisation du Trophée UFC. ‘‘Les trophées UFC, c’est la reconnaissance des joueurs par eux-mêmes. D’ici-là, nos équipes vont se déployer au niveau des clubs pour qu’elles fassent voter les joueurs. D’ici-là, on va sceller des partenariats avec les agences pour essayer de trouver les sponsors qui vont accompagner les Trophées UFC de la 3ème édition. Nous venons aussi de boucler le vote de la meilleure équipe de l’année de la FIFPro. Je pense que le quota qui était assigné par la FIFPro à savoir 350 votes, a été largement atteint’’, a précisé le SG de l’UFC. Il est à noter qu’au niveau des Commissions permanentes de la FECOFA, l’UFC demeure une force de proposition. L’UFC reviendra vite au niveau de la Commission technique pour essayer de discuter les aspects liés aux services que ce syndicat doit rendre aux joueurs pendant le CHAN 2016 et la CAN 20107. ‘‘Quand nous disons rendre service aux joueurs, cela veut dire leur donner les outils via leurs entraîneurs, des informations techniques appropriées pour leur permettre d’être performants lors de ces joutes qui s’annoncent’’, a conclu Dodo Landu.

O.Nawej

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*