La jeunesse du Grand Kasaï condamne les incidents survenus à Kananga

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

La Coordination nationale de la jeunesse du Grand Kasaï, s’est insurgée contre les événements malheureux survenus du jeudi 22 au dimanche 25 septembre à Kananga, chef lieu du Kasaï Central. Elle a condamné avec la dernière énergie ces incidents qui ont entrainé morts d’hommes. Dans leur déclaration remise à Denis Kambayi, président national de la Fondation ASBL Grand Kasaï, la jeunesse de cette structure a invité le gouverneur de la province du Kasaï Central à réunir toutes les forces vives, les notables et les autorités du Kasaï Central à s’investir efficacement pour la sauvegarde de la paix et l’unité, facteur de développement de leur province. Dans leur dé, ces jeunes ont aussi invité le ministre d’Etat en charge de la Décentralisation et affaires coutumières à rendre justice sans passion dans cette affaire, en régularisant le dossier des chefs coutumiers en général et du Grand Kasaï en particulier, conformément à la loi qui régie la matière coutumière, pour savoir qui est chef coutumier et qui ne l’est pas.

Cultiver l’amour
Conduite par son Coordonateur Albert Tshaba, la jeunesse du Grand Kasaï a, par la même occasion, invité tous les notables toutes tendances confondues, vivant à Kinshasa, à se mettre autour d’une même table afin de cultiver l’amour et la cohésion au sein de leur fondation. Ces déclarations ont été faites au cours d’une manifestation organisée mercredi 28 septembre par Denis Kambayi Cimbumbu Président nationale de la Fondation ASBL Grand Kasaï, dans la salle des spectacles du centre culturel Boboto. Il a personnellement présidée cette cérémonie, en présence des autorités traditionnelles, des personnalités du Grand Kasaï ainsi que des hommes politiques de la majorité, de l’opposition et de la société civile toutes tendance confondues. Saisissant la balle au bond, Denis Kambayi a lancé un message de l’unité, exhortant les Kasaïens à mettre de côté leur divergence et appartenance politique tribal et autres, pour rechercher la cohésion, la paix et l’intérêt du Grand Kasaï. Il convient de noter qu’une minute de silence a été observé à l’endroit des victimes des massacres qui ont eu lieu dans ce coin du pays. Cette manifestation s’est clôturée par une prière de compassion faite par les communautés islamiques et chrétiennes au sein du grand Kasaï.
Nico Kadima

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*