La lutte contre les violences sexuelles produit des résultats probants

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

La RDC en voie de réaliser un progrès considérable en matière des violences sexuelles avec une baisse de 33%, a indiqué à la presse Jeannine Mabunda, Conseillère spéciale du Chef de l’Etat en matière des Violences sexuelles. Car, la lutte contre les violences sexuelles en RDC s’appuie sur la justice militaire dans la mesure où ce sont les militaires et les forces de sécurité qui sont les plus cités comme étant des auteurs des viols. Mabunda a fait savoir que depuis que sa structure a eu la mission de travailler sur les questions des violences sexuelles en coalition avec le ministère de la Justice et l’Etat-major des FARDC, ils mettent un accent particulier surtout au niveau de la Justice militaire, les militaires étant les plus cités dans des violences sexuelles et par le fait qu’ils sont préposés de l’Etat. Dans le cadre de cette mission, Mabunda et sa coalition dénoncent avec dernière énergie tous les cas des violences sexuelles quelle que soit la qualité de leurs auteurs. Mabunda a indiqué que d’aout 2014 au premier trimestre 2015, 135 décisions de condamnation des cas des violences sexuelles ont été enregistrés, parmi lesquelles celles concernant de hauts gradés qui semblaient être au dessus de la loi. Elle a notamment cité le cas du général Kiakwavu, un ancien seigneur de guerre qui a écopé de 10 ans de prison et des dommages et intérêts d’USD 100 000 pour avoir été auteur des plusieurs crimes des violences sexuelles sur les enfants mineures. Mabunda a également évoqué le cas du numéro un de la police du Kasaï-Oriental qui a été condamné à la même peine pour des violences sexuelles faites sur deux enfants mineures âgées de 15 ans.
N.K.K

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*