La mort politique de Ne Mwanda Nsemi !

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Vomi au Kongo-central et à Kinshasa, deux bastions de l’opposition, le gourou du mouvement politico-religieux Bundu Dia Mayala (BDM), Ne Mwanda Nsemi, a préféré se retirer de la scène politique. Il signe ainsi sa mort politique. Député élu sur liste du parti Congo Pax, Ne Mwanda Nsemi a exprimé sa position dans un communiqué dont une copie est parvenue à notre rédaction. ‘‘J’ai décidé de quitter la scène politique de la RDC, et de ne pas aller au dialogue en gestation. L’honorable Mantezolo devient le nouveau président national du parti BDM et mon intérimaire officiel’’, a indiqué Ne Mwanda Nsemi.
Il affirme avoir pris cette décision après que le Saint-Esprit lui a révélé le bain de sang monstre qui accompagnerait la fin de cette législature. Ne Mwanda Nsemi dit se retirer également pour avoir été mal compris par la population qui l’accuse à tort ou à raison de faire le lit de Kabila, en proposant la transition politique de trois ans:
‘‘On m’a injurié, diabolisé et prétendu que le président Kabila m’a donné deux millions de dollars américains. Le président Kabila qui sait très bien qu’il ne m’a jamais donné une pareille somme d’argent, a préféré se taire, laissant ainsi au temps, le temps de détruire ma popularité’’.
Le Gourou du BDM affirme également avoir été révélé, par le Saint-Esprit, des scénarios d’assassinats montés contre sa personne lors de sa dernière tournée au Kongo Central et regrette que son ex-mouvement «Bundu Dia Kongo » ait été toujours interdit de fonctionnement.
Chute libre
Dans les rues de Kinshasa comme de Matadi (Kongo Central), personne ne fait encore allégeance à Ne Mwanda Nsemi, accusé d’avoir traversé la rue au lendemain des consultations présidentielles, organisées en juin dernier à Kinshasa.
‘‘Nous voulons aller aux élections et nous ne sommes même pas prêts à présenter le fichier électoral à ceux qui en ont besoin. La suite, c’est laquelle ? Ce que les élections sont une aventure et moi je ne suis pas prêt à m’engager dans une aventure’’, a affirmé le député national Ne Mwanda Nsemi joint après son entretien avec Joseph Kabila.
En août dernier, ce député de l’opposition avait tenu un meeting à Matadi pour restituer le tête-à-tête qu’il avait eu avec le président Kabila au Palais de la Nation. Certaines sources à Matadi affirment que Ne Mwanda Nsemi a été caillassé par des jeunes qui étaient remontés contre son discours, jugé proche de la mouvance présidentielle. Selon les mêmes sources, Il avait eu la vie sauve grâce à l’intervention musclée de ses gardes du corps et de la police mise à sa sécurité. Dans un document circulant sur le net, les Nekongo ont désavoué Ne Mwanda Nsemi affirmant qu’il est seulement leader de son église BDK et de son parti BDM.
‘‘Même sa qualité de parlementaire ne lui donne ni le droit, ni le mandat de s’autoproclamer le leader des Kongo et, de ce fait, le peuple Kongo lui dénie toute légitimité de parler en son nom et le rend seul responsable des conséquences éventuelles de ses déclarations qui n’engagent que lui seul’’, ont déclaré ces Nekongo. Des analystes politiques s’accordent pour affirmer que Ne Mwanda s’est auto disqualifié alors qu’il avait notoriété dans le Kongo central comme à Kinshasa pour avoir fait face au régime Kabila en 2005.
Ibakucha Mayanda

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*