La presse congolaise appelée à plus de solidarité

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Trois journalistes reporters de TV5 ont été passés à tabac mercredi 17 mai aux alentours de la prison centrale de Makala par des policiers en tenue civile.

 

Et pour cause, ces derniers cherchaient à se renseigner sur les autorisations nécessaires à prendre pour filmer les dégâts dans la prison dont un bâtiment et des véhicules ont été incendiés mercredi 17 mai par les évadés. C’est le seul que ces chevaliers de la plume auront commis. Comme pour la plupart de cas, ce sont seules les organisations de défense des droits des journalistes qui montent au créneau pour dénoncer ces violations. C’est le cas de JED (Journalistes en danger) dont le président Tshivis Tshivuadi réclame une enquête et des sanctions. Et pourtant, les journalistes eux-mêmes gardent le mutisme. Où serait passée l’UNPC qui a pour mission de défendre la corporation journalistique ? La notion de solidarité est loin d’être comprise en RDC ?

JM Mawete

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*