La RATPK joue la victime

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le Directeur Général de la Régie  d’Assainissement  et des Travaux publics de Kinshasa (RATPK), Basile Lungwana fait le Ponce Pilate en ce qui concerne le dossier sur l’assainissement de la ville de Kinshasa.

 

‘‘Quel miracle voulez-vous que la RATPK fasse’’, s’est exclamé le DG. Ce dernier affirme que sans moyens financiers conséquents, la Régie ne peut produire un travail de qualité. Et pourtant, il existe une taxe d’assainissement et même un Fonds d’assainissement (FONAS). Pourquoi la population ne paie pas cette taxe comme sous d’autres cieux.

 

En outre, ce cadre fustige l’incivisme de la population. Elle désinfecte pas, ne désherbe pas sans pour autant faire allusion au curage.  ‘‘Nous venons de curer il n’y a pas longtemps la rivière Mososo ( Limete 1ére rue). Faites un tour à ce site, vous remarquerez que les déchets ont encore envahi le lieu. Qui a encore jeté les immondices’’, s’est interrogé Lungwana.

 

Chose étonnante, certaines langues s‘hasardent  à comparer l’époque du partenariat  de l’Union européenne à l’époque actuelle. Alors que l’UE vient avec un financement conséquent. Mais cette organisation européenne s’arrange à ce que les fonds investis ne profitent qu’à eux : achat des engins européens et elle embauche son propre personnel. Une fois le programme terminé, on se retrouve avec des engins amortis et dont les pièces de rechanges coûtent chers.  ‘‘C’est une bombe que l’UE nous a laissée’’, a conclu Basile Lungwana.

 

Tout compte fait, la population s’attend à une ville propre quel que soit le prix à payer.

Nico Kassanda et JM Mawete

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*