Malaise social : Samy Badibanga appelé à réagir

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

La situation sociale va de mal en pis en RDC. On n’a pas besoin des lunettes pour s’en rendre compte. Le vécu quotidien du congolais en témoigne. La quasi-totalité des secteurs sont touchés. Les indicateurs de l’ISS (Institut Supérieur de Statistique) sont au rouge.

 

C’est le panier de la ménagère qui est le plus affecté : les prix des produits de première nécessité prennent de l’ascenseur. Le prix du carburant à la pompe a subi une double majoration en l’espace de quelques jours. D’abord, une augmentation de 75 francs congolais et ensuite de 35 francs congolais. La conséquence, il faut s’attendre à une nouvelle grille tarifaire du transport en commun dans la capitale. D’ailleurs, c’est ce que réclame l’Association des Chauffeurs du Congo (ACCO/Kinshasa) en demandant la tenue de la commission paritaire. Autre chose, c’est la dépréciation du franc congolais par rapport au dollar américain. Le salaire que reçoivent les fonctionnaires ne représente pas grand-chose sur le marché. C’est dans cette perspective que les syndicats des agents de l’Etat sont allés voir le premier ministre Samy Badibanga Ntita avecla clé un avis de grève. Surchauffe également dans les entreprises du portefeuille de l’Etat : la SCTP, l’OCC,…

 

Sans pour autant faire allusion à Transco, cette société de transport qui est sur les traces de ses aïeux (Transzam, City Train, Transkin,…). Il y déjà eu rentrée parlementaire. Pourquoi les élus se distinguent-ils par un silence effroyable ? Le gouvernement Badibanga est appelé à sortir de la lethargie.

 

Jm Mawete

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*