Les démons de division hantent encore

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Ce n’est pas seulement le découpage des provinces qui défraye la chronique mais aussi et surtout la création d’une nouvelle équipe de football dénommée FC Orange dont le géniteur n’est autre que Jean-Max Mayaka, ancien président du comité de coordination du DCMP et dans un passé récent administrateur de la très populaire et fervente Renaissance du Congo, club cher à Pascal Mukuna.
Ne dit-on pas que les mêmes causes produisent les mêmes effets. Ce vieux dicton devrait certainement donner raison à Jean-Max Mayaka. Ce dernier évoque les mêmes raisons qui ont été à la base de la création de FC Renaissance du Congo il y a environ une année pour créer sa propre formation. Il déplore principalement la gestion centralisée de Renaissance du Congo et le retard pris dans la mutation du club à une société.
L’on se souviendra du Gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta Yango qui s’est battu bec et ongles pour que Renaissance du Congo n’hérite point du patrimoine du DCMP. C’est pourquoi en son temps, Pascal Mukuna a du abandonner les dénominations telles que Imana, Faucons,… L’évêque Pascal Mukuna ne serait-il pas en droit lui aussi de réclamer le nom de FC Orange considérant que c’est le patrimoine de Renaissance du Congo d’autant plus qu’à l’heure actuelle Jean-Max Mayaka n’est réduit qu’à un simple supporteur au sortir de Renaissance.
La naissance de ce club que d’aucuns qualifieraient de scission fragilisera-t-elle Renaissance du Congo ? Cependant ce dont nous sommes surs et certains, l’on interdira jamais aux supporteurs de FC Orange de clamer haut et fort : Biso na bango tokabuana en attendant le retour de Mayaka au pays dans quelques jours.
Jean-Marie Mawete

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*