Les failles de l’opération de l’enrôlement à Kinshasa

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a débuté les opérations d’identification et d’enrôlement dans quatre communes de la capitale notamment Gombe, Kinshasa, Barumbu et Lingwala.

 

Cependant, l’on constate certaines failles. Primo, l’insuffisance des ordinateurs dans les bureaux d’inscription. Tenez, un ordinateur dans chaque bureau d’inscription alors qu’il en faut au moins trois pour chaque bureau d’inscription. Secundo, les opérateurs de saisie (OPS) ne maîtrisent pas l’outil informatique. Il y a lieu de se demander de l’efficacité du recrutement de la centrale électorale. Tertio, une certaine discrimination dans certains centres notamment celui du GS Tshiteku dans commune de Kinshasa où la priorité est accordée aux femmes. De ce fait, les hommes sont obligés de rentrer avec une grande désolation surtout pour ceux qui étaient là depuis très tôt matin. Quarto, d’autres centres pêchent en ce qui concerne la ponctualité.

 L’Objectif

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*