Les habitants de Kinkole peinent à s’approvisionner en eau potable

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Les habitants du quartier Kinkole (Commune de la N’sele) accèdent difficilement à l’eau potable à la suite de l’absence de la Régie de distribution d’eau (Regideso) dans le coin. Les populations de ce quartier situé à quelques 50 km du centre-ville de Kinshasa, recourent aux ONG qui ont installé des bornes fontaines qui fournissent de l’eau potable.
La majorité de la population de Kinkole parcoure, chaque jour, de longues distances à la recherche de l’eau pour des besoins ménagers (lessive, vaisselle et autres). D’autres s’approvisionnent aux rivières de la place.
«Nous souffrons pour accéder à l’eau. Nous Buvons de l’eau de cette branche sale de la rivière Mosolo, ici à Kinkole au quartier Canada », s’est plaint un habitant.
Plus de 376 000 habitants de Kinkole, répartis sur 31 quartiers, ne sont pas servis par la Regideso. Sur place, des châteaux d’eau sont visibles du terrain de la Régie des voies aériennes (RVA) sur le boulevard Lumumba, peu après la station d’essence Plazza.
Ce sont des ouvrages de l’ONG Radep (Réseau d’approvisionnement et de distribution d’eau potable) qui fournit de l’eau aux habitants des quartiers Bahumbu 1, Bahumbu 2 et Sicotra de la commune de Nsele.
Seuls 173 abonnés reçoivent de l’eau grâce à des raccordements installés par cette structure.
Le reste de la population achète l’eau au quotidien.
«Nous achetons de l’eau. Un bidon de 25 litres à 50 Francs congolais (0,05 dollar américain). Chez-moi, nous sommes à cinq. Avec 2 000 Fc (2, 17 dollars américains), je peux faire une semaine. Pour le transport, chaque fois que nous achetons de l’eau, nous payons le chariot à 1000 Fc (1, 9 dollar américain)», explique Nelly Bosako, une mère de famille qui habite Kinkole.
RO

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*