Les joueuses de la Tshopo bloquées à Kinshasa : Où sont les notables ?

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Alors que l’opinion pensait à la fin du calvaire des joueuses de l’OCF Okapi après le retour d’une partie de l’équipe dans leur Tshopo natale, la situation se complique davantage pour les coéquipières de Furaha Yebendo.

Après le départ du premier groupe (6 au total), la situation est toujours très critique pour la suite de la délégation (9 personnes), du fait que la solution tarde à venir. Ces joueuses qui ont accepté de venir prendre part à Kinshasa à la phase finale de la Coupe du Congo de football féminin, elles ne savent pas regagner leur fief, faute de moyens financiers. Pourtant, elles sont venues représenter toute une
province. Ce blocage cause préjudice aux joueuses dans la mesure où dans le groupe on retrouve des étudiantes, des couturières, voire des enseignantes. ‘‘Les choses se compliquent, nous ne savons
quoi faire. Nous ne savons à quel saint se vouer. Tout est bloqué pour nous qui sommes restées à Kinshasa.

Selon notre source, la Présidente de la CNFF (Commission nationale de football féminin), une fois informée, avait mis à la disposition de l’équipe la somme d’USD 500. Etant donné que cette somme était
insuffisante, elles ont contacté un officier de l’armée pour qu’elle regagne leur province par un avion militaire. Depuis lors, aucune suite favorable.

Après avoir accumulé tant de dettes, elles ont été chassées de l’hôtel. Elles sont présentement logées dans une base militaire vers l’aéroport international de N’djili. Il est à noter que ces joueuses sont à Kinshasa depuis le 27 juin dernier.

Dossier à suivre.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*