Les kulunas sèment la terreur à Ngaba

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Un jeune d’une trentaine d’années a perdu ses biens de valeur dans la nuit du 26 février alors qu’il se rendait à son service au quartier Kingabwa, dans la commune de Limete. Il était 4 heures 30 minutes quand ce jeune homme a été interpellé par une fille d’une vingtaine d’années au niveau de l’avenue Kipasi, dans la commune de Ngaba. La fille qui était retranchée sous des fleurs, est sortie de sa cachette pour demander au jeune homme s’il pouvait l’aider avec une tige de cigarette. Pris de peur, le garçon lui répond par la négative. La fille insistera jusqu’à demander au garçon de répondre à sa demande. Dans le cas contraire, elle allait crier au secours pour dénoncer une tentative de viol. En pleine discussion, des jeunes garçons apparaissent dans deux sens opposés. La fille pousse alors un grand cri pour signifier qu’elle a réussi son coup. Les quatre garçons somment l’infortuné le jeune à donner tout ce qu’il avait sur lui, sinon il serait réduit en morceau à l’aide des machettes. Se sentant entre la vie et la mort, le jeune homme n’aura pas d’autre choix que d’offrir aux bandits son téléphone et de l’argent. Sur ces entrefaites, les bandits ordonnent à la fille de fouiller le sac du pauvre garçon. Ce qui fut fait sans succès. Cet épisode confirme que l’insécurité refait de plus en plus surface dans la ville de Kinshasa, surtout dans les communes périphériques et moins urbanisées, en l’occurrence la commune de Ngaba. Aujourd’hui, les Kinois ont peur de revivre les temps des écuries Bolafa et autres qui ont semé la mort et désolation dans plusieurs familles. Ces hors la loi mettent au défis tout un gouvernement qui ne sait pas proposer une solution durable dans ce domaine.
Adelain LUVUNU

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*