Les vendeurs ambulants commercialisent des produits expirés à Mbudi

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Plusieurs habitants du quartier Mbudi dans la commune de Mont-Ngafula se procurent des produits alimentaires et de lait de beauté expirés auprès des vendeurs ambulants. Ce constat a été fait lundi 25 mai sur différentes avenues et marchés de cette municipalité de la ville de Kinshasa. Les produits tels que le lait de beauté, des dentifrices et autres boites de conserve se retrouvent entre les mains de plusieurs marchands. Conscients de l’approche de la date d’expiration, ces vendeurs ambulants proposent ces produits à vile prix. Un tube dentifrice vendu en temps normal à 1200 FC peut être acheté à prix deux fois moins cher, c’est-à-dire à 500 FC voire même à 300 FC. ‘‘Ces produits peuvent causer beaucoup de maladies dans le corps. Ayant dépassés la date de péremption, ils peuvent constituer du poison pour le corps humain. A force de les utiliser, ces produits expirés peuvent vous causer de sérieux problèmes sur le plan sanitaire’’, a expliqué le médecin généraliste Cyprien Muswamba.
Cependant, les vendeurs de ces produits affirment ne pas tenir compte de la date d’expiration. ‘‘Ce qui nous intéresse plus, c’est le prix auquel ils sont vendus’’, a justifié un vendeur au marché de Pompage. Marie Louise Landu, âgée de 47 ans et habitant le quartier Mbudi affirme qu’elle a, plusieurs fois, acheté différents produits lui proposés par les vendeurs à la criée. ‘‘Nous gagnons peu dans nos activités et nous préférons aussi gaspiller peu. C’est ainsi qu’à chaque fois que ces jeunes gens nous proposent des produits à prix dérisoire, nous sautons sans réfléchir sur l’occasion’’, a-t-elle indiqué. Selon les professionnels de la santé, ces produits qui ont perdu leur utilité, peuvent causer plusieurs maladies parmi lesquelles le cancer et plusieurs maladies de la peau.
Cette situation déplorée par un grand nombre de Kinois, est signalée dans plusieurs marchés et cités de Kinshasa. Pourtant la RDC dispose d’un service appelé ‘‘Office congolais de Contrôle(OCC) qui a pour rôle de contrôler tous les produits mis sur le marché pour la consommation des congolais. Selon un commerçant, ces produits proviennent de l’Angola à la frontière de Lufu où des congolais les achètent à un prix très bas pour les revendre à Kinshasa.
Irlonne Lukowu Diame, stagiaire de l’Ifasic

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*