Ligue des champions de L’UEFA La RDC souffre d’une représentativité

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Quarante joueurs africains sont engagés cette saison dans la phase de groupes de la Ligue des champions qui s’est ouvert mardi 15 septembre. Avec des favoris toujours plus compétitifs, la tâche s’annonce ardue pour succéder à Didier Drogba, Salomon Kalou et John Obi Mikel, derniers africains à avoir remporté la compétition en 2012 sous les couleurs de Chelsea. Cette saison, ils seront 40 africains répartis dans 21 clubs à prendre part à la Ligue des champions. Un peu moins nombreux que l’an passé où ils étaient 45, tous ne partent pas avec les mêmes armes au moment d’entrer sur la piste aux étoiles. De fait, seul Mehdi Benatia (Bayern Munich), absent pour encore un mois, appartient à l’un des grands favoris de la prestigieuse compétition. Serge Aurier (PSG), Kwadwo Asamoah et Mario Lemina à la Juve font davantage partie des challengers. Au même titre que les africains de Chelsea, empêtrés dans leur début de saison chaotique en Premier League et que Yaya Touré et Wilfried Bony qui tenteront enfin de franchir l’écueil des huitièmes de finale avec Manchester City.

Le Maroc de retour, le Sénégal absent
Présents en nombre la saison passée (10), les Ivoiriens seront deux fois moins nombreux cette saison (5). Ils sont devancés par le Nigeria et le Ghana qui comptent chacun six représentants, souvent dans des clubs exotiques. Avec cinq ambassadeurs, le Maroc effectue quant à lui un retour remarqué, même si Adel Taarabt et Mehdi Carcela Gonzalez, non retenus dans le groupe de Benfica pour la première journée, ont encore beaucoup à faire pour gagner la confiance de Rui Vitória. A noter également l’absence marquante des joueurs sénégalais. Présents en nombre en Premier League, les Lions de la Teranga paient leur absence des clubs du Big Four dans l’un des championnats les plus compétitifs du monde. A l’inverse, après avoir écumé les pelouses du continent en Europa League, le Guinéen Ibrahima Traoré va enfin avoir l’occasion de découvrir la Ligue des champions à 27 ans. Idem pour Hilal Soudani avec le Dinamo Zagreb, ou encore pour Foxi Kethevoama, partenaire de Junior Kabananga dans les rangs de l’obscur Astana qui sera le premier Congolais à prendre part à la C1. Préconvoqué par Florent Ibenge avec la RD Congo en août, Arthur Masuaku n’a pour l’instant pas donné suite aux appels des Léopards et n’est donc pas considéré comme un joueur africain. Avec 11 minutes seulement de Youth League au compteur, Kelechi Iheanacho, sauveur inattendu de Manchester City en championnat le week-end dernier, va effectuer lui aussi des débuts attendus dans la compétition. A leur avantage la saison passée, plusieurs Africains tenteront d’attirer à nouveau la lumière sur eux : Yacine Brahimi et Vincent Aboubakar, propulsé attaquant numéro un cette saison à Porto ; Aymen Abdennour sous ses nouvelles couleurs de Valence ; ou encore le duo reformé Musa-Doumbia au CSKA Moscou. A la Roma, Gervinho tentera quant à lui de conserver sa place de titulaire, sous peine de voir Mohamed Salah braquer sur lui tous les projecteurs. Sofiane Feghouli et Younès Belhanda prendront soin quant à eux de soigner leurs retrouvailles avec la Coupe aux grandes oreilles. Qui sait, le successeur de Didier Drogba au palmarès fréquente peut-être un club inattendu ?
L’Objectif (source : afrik-foot.com)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*