L’inoxydable Lokondo

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

S’il y a des hommes politiques opiniâtres, consciencieux et surtout faisant preuve d’honnêteté intellectuelle, le député national, Henri Thomas Lokondo en fait partie.

 

Pendant qu’il est en train de se battre comme un diable dans un bénitier  pour la déchéance du  premier ministre, Bruno Tshibala Nzenze, le voilà qui se lance à nouveau dans une nouvelle bataille et pas de moindre. Comme à l’accoutumée, l’élu de Mbandaka a toujours exprimé haut et fort  ses opinions même si celles-ci ne rencontrent pas l’assentiment de sa famille politique. Cette fois-ci, c’est en rapport avec la loi électorale qui a été adoptée lundi 4 septembre à la chambre basse du Parlement.  A la plénière du même lundi, il a essayé sans succès d’empêcher l’introduction du seuil de représentativité dans la loi modifiant et complétant la loi électorale. Pour lui, le seuil proposé est inconstitutionnel  étant donné qu’il défavorise les candidats indépendants aux prochaines législatives. L’élu a proposé une motion incidentielle qui a été rejetée après vote.

L’Honorable Lokondo ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Ce dernier promet de saisir la cour constitutionnelle. Dans le passé, Henri Thomas Lokondo avait fustigé les déclarations du président de la CENI, Corneille Nangaa : L’annonce à partir de Paris en France que les élections n’auront pas lieu au mois de décembre 2017. Le cadre du PPRD l’avait rappelé à l’ordre c’est-à-dire que la centrale électorale se doit de rendre compte à l’Assemblée nationale. A cela, il faut ajouter les différentes altercations avec le speaker de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*