Lumumba, M’Zee Kabila, nos inoubliables dignes fils Procès d’une classe politique de la honte!

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Ce pays où ses fils et filles se bagarrent pour un morceau de chikuangue. Un pays où grands-parents prennent jusqu’à la miette du pain qui devrait être laissé aux petits, aux jeunes qui perdent l’espoir, de plus en plus! C’est dans ces conditions un peu bouleversant que le Congo démocratique rend hommage à ses héros réduits au silence de manière cruelle par la machine impériale.
Pays de Kimbangu, de Lumumba, de Laurent Désiré Kabila, devenu pays des méchants, la RD Congo qui devrait être un bijou pour ses enfants est devenue un enfer à cause de l’esprit machiavélique de son élite criminel. Alors que ce pays, notre pays, notre nation, nous a été légué par nos vaillants ancêtres. Les étrangers sont venus et nous ont soumis à leur volonté. Nos ancêtres récents ont fait une bataille de récupération de notre nation. Nous l’avions retrouvé. Il y a eu des martyrs et beaucoup. Il y a encore des martyrs et nous ne savons pas pourquoi il devrait encore y avoir des martyres dans notre propre pays. Dans notre parcours à travers vallées et montagnes, deux héros ont marqué l’histoire, tombés en plein exercice de leur responsabilité. Nous leur rendons hommage aujourd’hui. Emery Patrice Lumumba, notre premier héros et notre premier-premier ministre à l’aube de notre marche victorieuse vers notre liberté. Il a été trahi par ses pairs, mort assassiné. A toutes les filles et tous les fils du Congo, sachez que Lumumba a été un père de la nation. Son amour pour notre pays ne pouvait être égalé que jusqu’à l’arrivée de Laurent-Désiré Kabila, notre deuxième héros. L’espoir et la force de nos convictions profondes dans la communauté d’être un peuple, et une nation qui nous permettrait de développer notre conscience collective selon notre propre vision, celle d’un peuple uni sans antagonisme, cela était le souhait et l’héritage de Lumumba. Pourquoi autant d’antagonismes aujourd’hui? Lumumba nous a laissé un message d’espoir et de courage. Mobutu a fait sa part mais hélas du message d’espoir et de courage de Lumumba, c’est un pays à la dérive que les enfants et petits-enfants ont hérité. M’Zee Kabila est venu et nous a redonné l’espoir et une nouvelle vision de nous-mêmes. Malgré l’état de guerre, Mzee nous a laissé un héritage des dignes enfants aptes à reprendre le flambeau. Le jeune Kabila est arrivé dans un pays en proie à une balkanisation. Scenario entretenu par les propres fils du pays. Aujourd’hui nous sommes à la croisée des chemins, pourquoi sommes-nous encore dans une sorte de bataille sans merci? Le malheur est que ceux qui sont sur le toit brandissent constamment des catastrophes et pourtant ils sont les mêmes qui étaient là avec Lumumba, Mobutu et Kabila. Que deviennent alors ces enfants à qui nous n’avons rien offert. Si Lumumba et Kabila Mzee nous entendaient, peut-être décideraient-ils de revenir. Comment leur rendre hommage au moment où tout ce que nous faisons est de l’égoïsme, de la haine et de la cruauté? Quelle gauchie qu’est devenu ce pays dont les parents sont purs que le diable en personne? Dans cette saga congolaise, nous ne pouvons pas oublier Moise Kapend Tshombe, l’homme qui a dit, donnez-moi trois mois et je vous donne un Congo nouveau. Chose qu’il a faites et qui a donné l’occasion à Mobutu de se saisir du pouvoir. En effet, Tshombe avait mis fin à la rébellion et remis le Congo sur les rails pour le départ vers son développement.
Chers grands parents, Lumumba et Kabila, pourriez-vous revenir prendre vos collègues pour qu’ils nous laissent en paix et que nous puissions nous retourner résolument à la reconstruction de ce pays moribond que nous avons hérité d’eux restaient en vie après votre départ précipité suite à leurs multiples trahisons? Ils continuent à nous pourrir la vie.
Ils sont restés des esprits figés. Dans toutes les diatribes entourant la question des élections, peu ou presque pas d’intelligence constructive. Tout le monde parle du respect de la constitution mais personne ne pose le problème fondamental de la culture politique congolaise! Quels mécanismes avons–nous développer pour que les acteurs politiques et leurs béquilles dites Société civile acceptent les résultats des élections, sans s’auto proclamé président élu! Chacun se dit toujours le seul valable et aimer du peuple. Le Congo a une histoire, longue histoire et un parcours jonché de plusieurs embuches. Malheureusement, nous avons là une classe dite société civile qui se substitue en tout, gouvernant, juge, secouriste et surtout fondé du droit de réprimandes. Les enfants nés à partir des années 80 ont trouvé un pays sans rien pour eux. Sans moral, sans conscience, sans discipline, un pays honni du monde, un pays dont les citoyens étaient presque tous la rusée du monde. Ce pays qui était devenu infréquentable pour bon nombre de ses partenaires, ses fils et filles étaient vus comme des parias, la peste du monde. De nouveau remis sur l’orbite, effort collectif enclenché sous le leadership de Joseph Kabila, le Congo reprend sa marche et arrivera. Les indicateurs ne sont plus au rouge vif comme par le passé. Le pays a déjà quitté la queue sur l’Indice du développement humain (IDH) et gagné onze places selon le rapport de l’ONU de 2015. Ce pays, c’est celui dans lequel les enfants commencent maintenant à comprendre qu’ils peuvent aussi être dignes fils et filles et surtout humain. Mais hélas, ce n’est pas ces jeunes nés dans un pays à la dérive qui posent problèmes mais ce sont plutôt ceux dont, depuis l’indépendance, ont soufflé le chaud et le froid. C’est toujours eux qui se disent sauveurs d’un pays qu’ils ont réduit au néant et avec eux la fameuse machine des parasites que sont les ONG et leurs parrains dont les biens faits sont palpables en Lybie, en Irak, en Somalie, et au Zaïre bien entendu.
Notre classe politique est la honte de nos enfants. Ciel qui viendra éclairer ces aveugles qui veillent conduire le pays. Nous reste-il encore des ancêtres dans notre pays?
Ntet Kabwit Mitond.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*