Marches du 30 novembre : Le Rassemblement confirme, Kimbuta se rétracte

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement (RASSOP) par l’entremise de trois de ses hauts cadres signe et persiste. Il y aura bel et bien marche le jeudi 30 novembre 2017.

 

Martin Fayulu, connu pour son radicalisme a été le premier à confirmer. En amont, Le président de l’ECiDé  a adressé en date du 21 novembre 2017 une correspondance au gouverneur de la ville pour l’informer de la marche en contestation du calendrier électoral publié pa la CENI le 5 novembre dernier. La même correspondance stipule que la marche débutera à 7h00 du matin dans différents endroits de la capitale et aura comme point de chute le Boulevard Triomphal à partir de 17h30. Martin Fayulu s’appuye sur l’article 26 de la Constitution de la république qui garantit la liberté de manifester. Ensuite, Christophe Lutundula Apala, cadre du G7 a également confirmé tout en soulignant le caractère pacifique de la manifestation. Enfin, le président du Rassemblement personnellement a aussi confirmé la marche de ce jeudi. Félix Tshisekedi insiste sur la bonne collaboration qui existe entre sa formation politique et les forces de l’ordre.

Parallèlement, d’autres organisations ont projeté d’organiser des marches le même jour. Naturellement, celles-ci soutiennent le calendrier électoral publié par la centrale électorale. Il s’agit notamment du parti cher à Prince Willy Mishiki. Le vice-ministre honoraire de l’Energie s’est même targué d’introduire sa demande avant le Rassemblement et que cette plate-forme aurait repris le même itinéraire que son parti. La ligue des jeunes de la CCU (parti cher à Lambert Mende) marchera également de 10h00 à 13h00 avec le même itinéraire que le RASSOP. Le mouvement citoyen ‘’ Café kinois’’ descendra également dans la rue.

La décision de l’autorité urbaine était attendue avec beaucoup d’impatience. Le gouverneur de la ville s’est pratiquement retrouvé devant un dilemme. Faut-il autoriser toutes ces marches ou plutôt les interdire toutes ? Le conseil des ministres provinciaux a interdit toutes les marches prévues le jeudi 3 juin. Décision réfutée par le gouverneur de la ville-province de Kinshasa. André Kimbuta a promis de se prononcer dans les prochaines heures après concertation avec la MONUSCO.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*