Martin Fayulu dénonce la violation de la liberté de manifestation

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le député national et président du parti politique ECIDE Martin Fayulu est monté au créneau en vue de dénoncer l’interdiction faite aux partis politiques membre de l’opposition de tenir des manifestations publiques notamment à Kinshasa, Kongo Central, dans le Kasaï et dans d’autres provinces du pays.

 

Selon le président de l’ECIDE, il s’agit de la violation de la liberté garantie par la Constitution. Martin Fayulu constate inadmissible que seules les manifestations de l’opposition soient interdites, allusion faite notamment au meeting tenu par l’UDPS, membre du rassemblement de Limete, empêché par les forces de l‘ordre.

 

Par ailleurs, il constate qu’il y a de l’espace accordé aux partis politiques issus de la mouvance kabiliste. Fayulu a évoqué les dispositions de l’article 1er de la loi sur les partis politiques qui énonce que le pluralisme politique est reconnu et garantie en RDC. Ce qui revient à dire que nul ne peut instituer un parti politique unique surtout ou parti du territoire de la République. Car, l’institution d’un parti politique étant un crime de haute trahison punie par la loi. Martin Fayulu estime que les partis politiques se créent, s’organisent et exercent librement leurs activités sur toute l’étendue du territoire national dans le respect de la Constitution et des lois de la République ainsi que de l’ordre public et des bonnes mœurs.

Nico Kassanda

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*