Menace d’une grève à la CMV à Boma

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Un malaise couve depuis plusieurs mois à la Congolaise des voies maritimes (CVM). A la base, les arriérés de quatre mois de salaires des agents qui menacent de déclencher une grève dans les jours à venir si rien n’est fait. Le comité Yengo est accusé à tort ou à raison de mettre du feu à la case avant de s’en aller.
La CVM ne sait pas draguer le bief maritime. La conséquence est que les navires peinent, depuis plus d’un mois, à accoster aux ports de Boma et Matadi.

L’absence des bateaux fait ralentir le rythme de la vie dans cette ville portuaire où tout semble s’arrêter. A la base, le manque d’activités au port qui n’accueille pas de navires depuis plus d’un mois. Cette situation taraude les esprits des Nekongobomatraciens qui redoutent une tension dans la ville dans les jours à venir.
‘‘Il y a péril en la demeure. Il faut que les responsables fassent partir le comité de gestion de la CVM qui, selon moi, ne sait pas faire comme il faut son travail’’, a dénoncé un Nekongo sous couvert d’anonymat.
A Boma, on accuse également le comité Yengode se servir au détriment des agents de l’entreprise qui accusent environ quatre mois d’arriérés de salaires.

On apprend que la seule drague de la CVM est tombée en panne sans que personne ne pense à la réparer.
‘‘Il faut sauver cette entreprise qui est pour la population de Boma ce que la Gécamines est pour la population de Lubumbashi’’, a souligné un armateur au port de Boma.
Plus de 40 navires sont, depuis plus d’un mois, bloqués au niveau du bief maritime du fleuve Congo et ne parviennent pas atteindre les ports de Boma et de Matadi (Bas-Congo).
A ce jour, les importateurs sont obligés de payer des frais supplémentaires aux armateurs pour qu’ils les aident à dédouaner leurs marchandises bloquées dans les bateaux qui n’arrivent pas à atteindre les ports.
La situation risque de perdurer aussi longtemps que la Congolaise des voies maritimes (CVM), entreprise publique qui gère ce secteur, dispose d’une seule drague qui est actuellement en panne.
Du côté du port de Pointe-Noire, au Congo Brazzaville, la solution n’est pas envisageable dans l’immédiat car le côté terminal, réservé aux conteneurs destinés aux ports de Matadi et Boma, est également engorgé.

Les importateurs redoutent que cette situation ne provoque la flambée des prix de certains produits sur le marché.

Ibakucha Mayanda

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*