Mfumutoto Basanga : ‘’l’adresse du Chef de l’Etat constitue une troisième voix’’

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le président du parti de la nation Congo (PNC) pense que l’adresse du Chef de l’Etat constitue une troisième voix qui devait trancher entre Kodjo et la CENCO sur les deux accords qui posent problème.

 

Le pays se trouve en face d’un gouvernement issu d’un accord déjà décédé. Ainsi, il fallait impérativement trancher. En tranchant, Joseph Kabila devait préciser s’il optait pour l’ancien ou pour le nouvel accord. Le fait de souscrire à la désignation d’un nouveau premier ministre, signifie qu’il a opté pour le nouvel accord.’’ Tous les accords étaient bons. Mais l’accord du 31 décembre 2016 a martelé et clarifié les choses notamment par le refus d’un troisième mandat pour le président de la République, le refus du référendum ni de la révision de la constitutionnelle. Car, la communauté internationale a martelé sur l’accord du 18 octobre qui était caractérisé par l’absence d’exclusivité ‘’, a-t-il expliqué. Et l’homme de la troisième voie de conclure en ces termes : Si Kabila s’est engagé à appliquer ce qu’il a dit, ce sera une réussite. Mais s’il ne respecte pas à la lettre ses mots, ce sera un simple discours théorique qualifié de démagogie.

Nico Kassanda

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*