Mimie Mujinga : ‘’ L’Etat doit s’occuper des filles au même titre que les garçons’’

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Présentatrice des émissions sportives à la RTNC 2, Mimie Mujinga est aussi membre du comité national de la Commission nationale de football féminin (CNFF). Avec elle, nous avons décrypté l’actualité sportive en RDC. 

 

L’Objectif : Quelles sont les difficultés rencontrées dans l’exercice de votre profession ?

 

Mimie Mujinga : Le métier ne paie pas. C’est par amour et passion que nous le pratiquons. Le terrain paie mais de manière insignifiante. Avec le contrat, nous sommes un tout petit peu soulagé.

 

Quel regard avez-vous du sport congolais ?

 

L’amateurisme caractérise le sport congolais. Des efforts sont fournis mais beaucoup reste à faire. Promouvoir le sport d’âge. Il est difficile de combiner le sport aux études. Le sport souffre de l’absence des moyens financiers. L’Etat reste le seul sponsor. Les rares sponsors s’en vont vite.

 

Votre apport personnel pour la relance du sport

 

Interpeler le politique congolais à travers les médias. L’athlète rwandais par exemple est mieux payé que son collègue congolais. Revoir la politique sportive comme c’est le cas avec la loi sportive de l’Honorable Eugène Kabongo Ngoy. Mais beaucoup reste à faire.

 

Que vous inspire le conflit au COC ?

 

C’est triste. On a l’impression d’avoir des dirigeants qui privilégient leurs intérêts personnels. Ce n’est pas normal qu’un comité qui est fin mandat depuis janvier 2016 n’arrive pas à organiser les élections. Les Jeux de la Francophonie pointent à l’horizon. Il me semble que la RDC n’a pas de chance. Espérons que les élections se tiendront au mois de mai

 

En dépit de l’impréparation, vaut-il la peine de participer aux Jeux de la Francophonie ?

 

Les Jeux de la Francophonie dépendent plus du gouvernement. Participons mais pas avec l’espoir des médailles.

 

A qui imputer la responsabilité du forfait contre le Kenya lors des éliminatoires de la CAN ?

 

Ca fait désormais partie du passé. Concentrons sur l’avenir. Nous allons participer aux compétitions futures. C’est inexplicable ce qui est arrivé aux filles. Les filles ont fait bonne figure au mondial de la Russie et du Chili. Avec la volonté de Lily Tshimpumpu, présidente de la CNFF, tout ira mieux. La CNFF a un œil regardant sur les commissions provinciales. L’Eta doit s’occuper des filles au même titre que des garçons.

 

Est-ce-que les championnats se jouent dans toutes les provinces ?

 

Dans les provinces où la CNFF est présente, le football se pratique. Dans le Kongo central, un championnat vient de commencer et prendra fin dans deux semaines. Au Bandundu, la commission provinciale a organisé un tournoi interscolaire à la place d’un véritable championnat. Toutes les provinces sont censées participer à la 10ème coupe du Congo.

 

Nous vous remercions pour votre disponibilité

 

C’est moi qui vous remercie

Propos recueillis par Nico Kassanda et JM Mawete

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*