Mission de contrôle des entreprises par les services de l’Etat : Tshibala éclaire la lanterne

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le premier ministre, Bruno Tshibala Nzenze a tenu à clarifier le sens de la mesure prise en ce qui concerne la mission de contrôle des entreprises par les services de l’Etat. Et cela, par le biais de la correspondance adressée au ministre des Finances datée du 11 octobre.

 

Le chef du gouvernement s’insurge contre les missions officielles ayant un caractère tracassier et intempestif évident et organisées dans le but manifeste d’exercer une pression malveillante sur les entreprises privées et d’enrichir des individus et non l’Etat, telles qu’elles ont été dénoncées par la Fédération des Entreprises du Congo dans sa lettre du 26 septembre 2017 sont totalement interdites sur l’ensemble du territoire national.

 

Le numéro 1 du gouvernement assure que les sanctions seront prises à l’encontre des agents des régies financières et des autres structures de l’Etat qui se livrent à ces pratiques qui détériorent le climat des affaires dans notre pays.

 

Par contre, les missions de contrôle fiscal, douanier et économique mieux encadrées par la hiérarchie et visant l’atteinte des objectifs bien précis, notamment la recherche des cas de corruption, de fraude fiscale et douanière et des violations des lois et règlements de la République, ne sont pas suspendues. Elles doivent se poursuivre normalement dans l’intérêt supérieur de notre pays.

 

Une circulaire administrative appropriée sera adoptée dans les plus brefs délais, en vue d’encadrer de manière stricte ces missions de contrôle sur l’ensemble du territoire national a conclu le premier ministre.

JM Mawete

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*