Moise Katumbi : le mouton doux et humble!

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Il ne gouvernera plus le Katanga. La riche province congolaise, poumon de l’économie, a été découpée en quatre, ainsi que l’a stipulé la Constitution. Et la loi a dicté ses principes. Moise Katumbi Chapwe redevient donc un citoyen libre. Mais pour son bilan, son ombre plane encore dans les esprits. La preuve est la manifestation de son soutien et des témoignages-éloges qui fusent de partout comme le jour de ses ‘‘adieux’’ comme gouverneur de province. Le décor a été éloquent. Ils sont venus de tous les coins du pays, toutes catégories sociales confondues. Pas de tributs, pas d’ethnies, pas de provinces, tous et toutes sont venus comme de Congolais et Congolaises, dire au revoir à cet homme, l’oracle du Congo. Des symboles de richesses du pays, des symboles d’amour, des symboles de l’être, de son humilité, de sa simplicité, de son amour, de sa fidélité, Moise Katumbi a fasciné ses concitoyens tout au long de son mandat politique de gouverneur.
Tellement il a fasciné qu’il a eu autant d’appellations chacune pour essayer de comprendre l’homme. Petit magicien du Katanga, le robin des bois porteur des semences, l’enfant sacré du Tibet, Astérix, l’homme qui touche les esprits et les âmes. Est-ce l’une des quinze personnes que recherchait le président Kabila? Il n’a jamais cessé de le dire, ‘‘la paix nous permet de travailler et c’est grâce au président Kabila que nous avons cette paix’’. Nous pouvons essayer de le comprendre dans tous les sens, chacun selon sa conception et sa conscience, les faits sont là, le peuple a vu, le peuple a apprécié et le peuple a plébiscité Moise Katumbi Chapwe. Le président Joseph Kabila lui a fait confiance, il a travaillé pour son pays, il reste toujours à la disposition de son pays et nous devons tous et toutes être fiers de ce que notre pays devient aujourd’hui. Notre avenir n’est plus un simple rêve mais une démarche permanente vers un pays plus beau et plus prospère après des années d’agonie.

La vraie question est : que veut le peuple? La stabilité ou des nouvelles empoignades pour le partage du gâteau. Nous devons faire attention avec la frugalité des termes, tels démocratie, droits de la personne, etc. C’est le même refrain que la communauté internationale répète partout. En Irak, en Afghanistan, au Soudan, en Lybie, en Somalie, au Rwanda. Nous connaissons tout ce qui s’est passé. Un grand génocide au Rwanda en présence de l’ONU, une Lybie qui n’existe presque plus à cause de l’impudence des Occidentaux. Bref, le dégât est énorme. N’oublions pas que ce qui est fait au Katanga l’est aussi ailleurs dans le grand Kongo. Des inaugurations se font à travers la République, le Congo est de nouveau sur les radars du monde et cette fois-ci, comme un géant qui se réveille. Consolidons nos acquis, ne succombons pas aux sirènes de ceux-là qui sont tantôt aux commandes tantôt à la défense du peuple qu’ils ont sodomisé quand ils étaient eux-mêmes aux commandes de l’État. La jeunesse fait ses preuves aujourd’hui, ne la détruisons pas une fois de plus! ‘‘Et toi jeunesse soit attentive, c’est ton avenir et c’est ton pays. Tu as une paix conquise avec le sang de tes compatriotes, consolidons-la, ne nous laissons pas entrainer dans les pièges invisibles’’.
La jeunesse congolaise a secoué l’inertie des caciques de la politique. Notre pays ne peut pas et ne doit pas demeurer éternellement dans cet état de deuil et de tristesse à cause des manœuvres des vieux politiciens. Sans ignorer le regard complice de la légendaire Communauté internationale dont les bilans sont entre autres, le génocide rwandais, la destruction de la Lybie, la présence hypothétique des réfugiés hutus en RD Congo et la suite des invasions rwandaises et ougandaises sur le sol congolais.
Ntet Kabwit Mitond.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*