MSF : 91 000 nouveaux déplacés soignés

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Quatre-vingt-onze mille nouveaux déplacés ont été soignés par Médecins sans frontières (MSF) dans les provinces du Nord et du Sud-Kivu au cours du mois de juillet 2017.

 

Ce nombre élevé de déplacés est la conséquence de la nouvelle montée des violences dans ces deux provinces depuis le mois de mai dernier, indique la source qui explique que ces violences exposent la population notamment à la malnutrition, à des maladies telles que le choléra qui se propageait dans différentes localités de ces deux provinces où les hôpitaux et autres centres de santé avaient été désertés par le personnel soignant. Dans le Masisi plus particulièrement, c’est depuis 1993 que ce territoire du Nord-Kivu vit dans l’instabilité, a souligné l’assistant du coordinateur de MSF sur place, André Tshimanga Bakenga. Selon ce dernier, la présence de MSF est motivée par le fait que le conflit n’est pas terminé. Il a précisé que le Centre de santé de référence de Nyabiondo, par exemple, ne peut pas passer une semaine sans recevoir des blessés par balle. Il a en outre ajouté que les équipes MSF assurent plusieurs services de soins de santé gratuits notamment la chirurgie, la médecine interne, la gynécologie, la maternité, la pédiatrie, la néonatologie, le traitement du choléra, le programme nutritionnel ainsi que le service des urgences avec ambulance.

 

MSF, rappelle-t-on, assure les soins de santé et assiste les victimes de violence sexuelle. En 2016, 152.940 patients ont bénéficié des services médicaux de cette ONG à Masisi.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*